La troublante paralysie du sommeil

Hier, je reçois un coup de téléphone bouleversée de ma grand-mère. Elle ne va pas bien. Elle a passé une nuit abominable et s’est retrouvée incapable de bouger ou même de parler en pleine nuit. Pourtant jusque-là, elle était en bonne santé. Et qu’a dit son docteur ? Qu’il s’agissait sans doute d’une paralysie du sommeil.

Une paralysie du sommeil ? Quézaco ?

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil dans lequel un individu en train de s’endormir, mais encore bien conscient se trouve dans l’incapacité de réaliser n’importe quel mouvement et effort.  La Classification internationale des troubles du sommeil nomme ce dérèglement parasomnie et remarque ce court épisode (moins de 10 minutes) de paralysie est parfois accompagné d’hallucinations.

Qui peut souffrir de paralysie du sommeil ?

En fait , il n’y a pas vraiment de prédisposition. Relativement fréquente dans la population générale, la paralysie du sommeil apparaît généralement chez des personnes dépourvues de tout trouble clinique. Ce trouble est tout de même souvent lié à la narcolepsie puisque, entre 20 et 40 % des narcolepsies manifestent ce symptôme à l’endormissement de la personne.

Plusieurs causes sont envisagées. Parmi les plus fréquentes on cite :

  • Manque de sommeil
  • Stress, nervosité, surmenage
  • Cycles du sommeil anormaux.
  • Un sommeil non réparateur.
  • Des horaires de sommeil dérégulés comme par exemple en cas de décalage horaire.
  • Dormir sur le dos ou plus généralement, une position d’endormissement non habituelle.
  • Un bouleversement brusque du quotidien
  • Certains troubles mentaux comme la bipolarité
  • Certains exhausteurs de goûts

Vivre une paralysie du sommeil

En plus de se sentir ankylosée, la personne qui connait une parasomnie peut ressentir des  hallucinations auditives, sensitives ou visuelles mais aussi un sentiment d’oppression et d’étouffement. Les témoignages de certains « paralysés » révèlent souvent l’impression d’être entouré par une présence maléfique et la peur de mourir dans la minute.  Puisqu’il ne peut parler, ni appeler au secours, le sujet se trouve dans un sentiment d’angoisse très fort.


Un traitement  ?

Ce trouble ne nécessite pas de traitement médicamenteux (excepté en cas de narcolepsie)  puisqu’il ne présente pas de véritable danger, si ce n’est un gros impact psychologique sur la personne qui l’a vécu.  C’est d’ailleurs souvent cette anxiété (plus poussé qu’une ronchopathie aiguë !)qui poussera les « paralysés » à voir un médecin. Il semblerait que la mise en oeuvre de techniques de relaxation et de respiration sereine limite la récidive de ce genre d’événement.

Avez-vous déjà vécu une paralysie du sommeil? Racontez-nous cette « aventure » !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Très intéressant comme article ! La paralysie du sommeil pourrit la vie à de nombreuses personnes malheureusement…. À mon humble avis, je pense qu’un sommeil de bonne qualité diminuerait le risque de vivre cette horrible expérience. Pour avoir un bon sommeil réparateur, Voici mon avis par rapport à ce sujet très intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.