La culture, une somme de réponses ?

Cet article a été posté par Patrice Litolff dans le cadre du concours de décembre.

Le blog culture-generale.fr  promet malicieusement à ses internautes d’apporter “toutes les réponses aux questions qu’on ne se pose pas”.

La culture, une somme de réponses ?

La culture, est-ce  une somme de réponses, fussent-elles encyclopédiques ? Ou est-ce  une aptitude particulière à identifier les bonnes questions ? Les questions qu’on ne se pose pas sont-elles forcément plus pertinentes que les autres? Jacqueline de Romilly donne la réponse  en évoquant (dans “L’Enseignement en détresse” , Juilliard, 1984) “le besoin d’inutile et d’inactuel”. En fait les questions qu’on ne se pose pas , ce sont celles qui échappent au domaine de la “culture professionnelle” par opposition à la “culture générale”. La première vise l’action, l’efficacité, la spécialisation. La seconde est une école de rigueur, de gratuité et de générosité. La seconde nous permet d’échapper aux cadres indispensables mais aliénants de la première.

Être soi-même.

Pourquoi ce besoin de culture générale? Pourquoi ce besoin de consulter un blog comme celui-ci ? Pourquoi ce besoin de se poser des questions ? Essentiellement parce qu’on se pose des questions avant tout pour être soi-même, et pour que les autres deviennent eux-mêmes.

Se cultiver, c’est peut-être cela, enclencher un intense processus de culture de soi, voire des autres. La culture est un chemin d’accomplissement de soi autant que des autres. Par la culture générale, je suis relié à la chaîne biologique et historique dont je me sens solidaire et responsable. Par la culture générale, je participe à la société tout en m’en libérant. Avec Internet je ressens pleinement cette solidarité dans le temps , et surtout dans l’espace infini du net. L’existence du blog “culture-generale.fr” démontre une fois de plus que là où se passent les choses, ce n’est plus à la télévision, mais sur Internet.

Raffinement.

Disposer de toutes les réponses aux questions qu’on ne se pose pas a priori,ainsi que le suggère le blog “culture-generale.fr”, c’est un moyen particulièrement raffiné de comprendre et d’exercer la vie : c’est la vie avec la pensée. Par la culture générale, je me détache de la nature, de mon univers social ou professionnel. Non pas en m’en éloignant de façon brutale, mais en parvenant à un arrondi harmonieux de l’esprit, grâce à un langage commun qui me préserve de la barbarie autant que de la médiocrité de mon quotidien .

Pourquoi se sentir en symbiose avec le site culture-generale.fr

“Pas un illustre capitaine qui n’eût le goût et le sentiment du patrimoine de l’esprit humain. Au fond des victoires d’Alexandre on retrouve toujours Aristote”, écrit De Gaulle dans “Vers l’armée de métier”. Si nous sommes quelques uns à consulter un site comme celui-ci , c’est peut-être parce que nous devons à la chance et à l’éducation de connaître ce que , dans les jours de détresse, de solitude ou de joie, peut apporter un sonnet de Shakespeare, une sarabande de Haendel, ou un film de Brian De Palma: être porté au-dessus de soi-même en incorporant à notre mémoire vivante , par une alchimie personnelle, quelque chose qui fait notre bonheur, même au plus dur des épreuves.

c’est peut-être parce que nous devons à la chance et à l’éducation de

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

10 commentaires

Laisser un commentaire
  • “Prof de philo” ? Pas vraiment cher Billx.

    Je suppose que si j’avais été “prof de philo” , j’aurais proposé à nos amis bloggers une réflexion critique sur les conditions et l’application de notre pouvoir sur les choses, ou un truc comme ça.

    Non , je ne suis ni “prof” ni “philosophe”, et encore moins “Monsieur” comme tu le suggères drôlement . Mais dans l’article que tu as lu, je crois que ce sont les mots “jours de détresse”, ” jours de solitude”, et peut-être même “au plus dur des épreuves” qui définissent le mieux mon rapport à la culture. C’est peut-être pour cette raison que ce texte t’a surpris ,sinon aggacé. Mais je lui trouve un mérite absolu: m’avoir permis de te lire et de t’écrire, sans compter que ton expression “Monsieur” m’a beaucoup fait rire, ce qui , à mes yeux, n’a pas de prix. Sois en vivement remercié cher Billx.

    Très cordialement,

    Patrice

  • Bonne question métaphysique…
    Je partage plutôt ton opinion (parce qu’il s’agit bien d’un opinion !), sur les deux derniers paragraphes.

    En revanche, avoir les réponses aux question que personne ne se pose serait plutôt de l’omniscience 🙂

    Ceci dit, j’ajouterai que c’est aussi avoir les réponses aux questions qui font sourire quand on en connait la réponse…
    C’est de plus l’outil principal des relations social (qu’on le veuille ou non).

    – comment fait-on l’enrobage d’un m&m’s sans laisser de trace de séchage ?
    – l’Homme est-il le seul animal qui prenne plaisir au sexe ?
    – d’ailleurs…lequel à le plus long ?
    – et pourquoi a-t-on peur du noir ?
    – que fait une boussole quand on l’amène au pôles ?
    – pourquoi préfère-t-on certaines personnes à d’autres sans leur avoir parlé ?
    – …

    tant de réponses aussi inutiles que leurs questions, et pourtant… ça émoustille la curiosité 🙂

  • @ Patrice : Non, non, ton article ne m’a nullement agacé, au contraire. Et pourquoi cette rigolade pour mon monsieur ? Tu es si jeune que ça ? 🙂 N’empêche même si tu as 17 ans, tu es quand même un “monsieur” (à moins que “Patrice” soit transgenre et que l’on ne m’ai rien dit pandant 40 ans !) ^^

    @ Olivier : J’ai les réponses pour le plaisir sexuel 😉

  • “pendant” bien sûr :-p
    C’est effectivement une exposition d’opinion. Intéressant, mais étrange de mettre ça dans les articles éligibles au concours. Enfin, peu importe ; j’aurai bien voulu faire un commentaire plus long mais le boulot m’appelle. Ah si, juste un truc marrant : j’aurai justement plutôt défini ma culture professionnelle comme “rigoureuse, gratuite et généreuse” ^^.

  • @Kae : l’association de “professionnelle” et “gratuite et généreuse” est bizarre… quoi qu’il en soit, c’est maintenant sûr, t’es pas mon banquier 🙂

  • Même si, il est vrai, ma recherche est financée par vos impôts, elle reste libre de droits et pour tout le monde accessible gratuitement. C’est aussi ça ce qui me plait dans ce métier : travailler pour la connaissance humaine dont l’accès n’est pas (ou plutôt ne devrait pas) être payant. Certains protègent leur résultats par des brevets. Ca ne sera jamais mon cas, car à l’opposé de ma philosophie (et de toute façon, je doute que mes travaux théoriques soient brevetables).

  • @ Billx

    Le mot “Monsieur”, employé sans l’adjonction d’un nom, m’a fait rire parce qu’on n’emploie plus guère de cette façon ce titre de civilité qu’on donnait autrefois par bienséance . Dans ta phrase , ce mot avait un côté théâtral , très réussi du reste, un peu comme dans une pièce de Sacha Guitry.

  • Article assez intéressant. Je vais faire un compliment que je ne fais jamais, ou presque : les qualités d’écrivain de Patrice LITOLFF sont indéniables. L’article est clair et marquant.
    Pourtant, cette réflexion sur la culture (en gros, hein) ne m’a pas apporté de connaissances, autres que celles répétées lors des années scolaires. Ceci est davantage une réflexion, mais traitée de manière superficielle (et c’est normal !)

    Mais j’ai aimé cet article, et d’une manière différente des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.