La permaculture

On en entend de plus en plus parler, la permaculture commence à avoir de nombreux adeptes à la campagne comme en milieu urbain. Mais que peut-il se cacher derrière ce mot valise ?

Le mot « permaculture » provient d’une expression américaine « permanent agriculture » utilisée pour la première fois en 1910 dans un livre. Et c’est en 1978 que Bill Mollison et David Holmgren utilisent ce terme dans leur livre Permaculture One. Inspirée de l’écologie naturelle, la permaculture est une méthode ou plus précisément un mode d’action qui  vise à établir des systèmes durables et respectueux de l’environnement prenant en considération la biodiversité des écosystèmes.

Les permaculteurs font tout pour mettre en place une production agricole économe en énergie fossile et humaine et respectueuse de tous les êtres vivants. Plus qu’une méthode, la permaculture est une éthique de vie, et rejoint différents domaines pour permettre à tous ces adeptes de concevoir leur propre environnement, de mettre en place des habitats humains plus autonomes, durables et résilients, mais aussi de devenir moins dépendants des systèmes industriels de production et de distribution.

Dans le domaine de l’agriculture : les permaculteurs n’utilisent pas d’intrants chimiques, mais pratiquent bien souvent un mode de culture qui ne fait pas appel au labour des terres, mais laisse au contraire le sol de s’enrichir par l’apport de matière organique ( mulch ou compost ) et le travail de la pédofaune. La permaculture s’inspire de la forêt pour essayer de reproduire la richesse de son sol. C’est pourquoi les permaculteurs remettent au centre de leur jardin d’Eden, des haies, et des bocages qui garantissent la biodiversité et évitent l’érosion du sol. Ils privilégient aussi la polyculture et les associations culturales. Les plantes vivaces sont très présentes dans le design permaculturel et les animaux sont invités à interagir avec le permaculteur. De plus, le permaculteur cherche à utiliser un maximum d’énergies renouvelables pour être un acteur dans la réduction de l’effet de serre et du réchauffement climatique.

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.