Origine de l’expression téléphone arabe

Cet article a été proposé par Neicisum, si vous aussi vous souhaitez contribuer, n’hésitez pas à poster vos articles ici.

Je pense que vous avez tous joué un jour dans votre enfance au fameux jeu du téléphone arabe, consistant à se mettre assis en cercle et à chuchoter une phrase dans l’oreille de son voisin, qui la répètera à son tour à son voisin et ainsi de suite. Bien souvent, lorsque la dernière personne prononce la phrase à haute voix, on s’aperçoit qu’elle diffère de la phrase de départ.

En plus d’être un jeu très populaire, il s’agit avant tout d’une expression de la langue française traduisant la transmission de nouvelles ou de ragots par le biais du bouche à oreille. Vous me direz, quand on y réfléchit de plus prêt, il n’y a point de téléphone dans cette histoire ! Et quel est le lien avec le monde arabe ? Ne vous en faites pas, encore quelques minutes de patience, j’y viens !

Alors pourquoi parler de téléphone ? Tout simplement parce que l’information circule tellement vite qu’elle semble avoir été transmise entre les deux personnes à l’extrémité de la chaîne au moyen d’un téléphone. En ce qui concerne la référence au monde arabe, il faut repartir dans les années 60. C’est en effet durant la période de colonisation des pays Nord-africains que naquit cette expression. Les informations transmises dans les pays arabes circulaient en effet très rapidement par la technique du bouche à oreille via des messagers ou des informateurs. Le téléphone (de part la rapidité d’information) arabe (de part la transmission des informations par le bouche à oreille) était à l’origine une expression plutôt péjorative, désignant une information qui a toutes les chances d’avoir été déformée en cours de route (d’où le principe du fameux jeu du même nom).

Voilà, j’espère avoir pu vous éclairer sur l’origine de cette expression et n’hésitez pas à faire circuler cette information autour de vous, mais sans en perdre le sens !


A propos de l'auteur

Avatar
Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

9 commentaires

Laisser un commentaire
  • Alors déjà, bienvenue parmi les contributeurs de CG. ^^
    Ensuite, j’aurai plutôt pensé que le terme « téléphone arabe » est vraiment péjoratif. S’il est vrai qu’il vient de l’époque coloniale, alors le côté « téléphone » ne souligne peut être pas la rapidité, mais est au contraire ironique pour dire que le bouche à oreille, c’est le téléphone des arabes (je pense ne pas me tromper si je dis que les communications en Afrique du Nord était moins développé qu’en France dans les années coloniales).

  • Merci pour cet accueil Kae! 🙂

    Alors oui tu as raison, étant donné qu’en pleine période coloniale, les français avaient tendance à se croire supérieur aux autres, il est très facile de penser que c’est très péjoratif. Une expression similaire existait pour l’Afrique noire, « téléphone de brousse », selon le même principe. J’ai quand même essayé de passer au-delà des préjugés en donnant la piste de la rapidité, que j’ai retrouvé plusieurs fois dans mes recherches. Cette technique a d’ailleurs était utilisée lors de la guerre d’indépendance de l’Algérie et sa rapidité en faisait une technique redoutable.

  • En effet jimmyH, 1962 et les accords d’Évian marque la fin de la guerre d’Algérie, et accessoirement, celle du colonialisme français. Cela dit, il n’en reste pas moins vrai que la pensée « France > Colonies » reste très présente à cette époque.

    Sinon, Welcome Neicisum et bravo pour tes articles, j’aime beaucoup ton style léger et précis, un peu comme celui de Billx, mais là, on approche le haut niveau (quoique, avec un peu d’entrainement :P…)

  • Bonjour à tous!

    A noter qu’en Grande-Bretagne ce jeu est nommé « Chinese whispers » (que l’on peut traduire par murmure chinois ou chuchotement chinois). Ce terme viendrait d’un stéréotype de la langue chinoise qualifiée d’incompréhensible.
    La langue Arabe pouvant paraître incompréhensible pour un non initié, le nom du jeu prendrais alors le même sens que celui de nos amis Britanniques…

  • Très intéressant Grdlex pour l’équivalence anglaise! Mais dans ce cas-ci, l’origine française n’est pas liée à l’incompréhension de la langue arabe. Par contre, tu mets l’accent sur l’origine du mot « schleu »! En effet, malgré sa consonance allemande, on désignait par « schleu » tout peuple dont on ne comprenait pas la langue. Cela a été largement utilisé pour parler des allemands bien sûr, mais aussi pour d’autres origines (ce que le grand public ignore) comme certaines tribus africaines.

  • Tout à fait Bastien! Ce qui me fait penser que…. c’est sur ce site que j’ai appris cette info! 😀 J’ai honte d’avoir oublié ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.