Jésus christ est-il né un 25 décembre ?

Il semble que cette date a été choisie arbitrairement en 353 par le pape Libère. Le choix de cette date a eu pour conséquences de détourner la popularité des fêtes païennes qui, à l’époque, célébraient la date à partir de laquelle les jours commencaient à « rallonger » (le solctice d’hiver à lieu le 21 décembre de notre calendrier).

Voici un extrait d’un texte de Mgr Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras (16 décembre 2004) qui donne les raisons religieuses du choix du solstice d’hiver :

Les évangélistes, dont un sur quatre seulement propose un récit de la naissance de Jésus, étaient bien incapables d’en situer la date exacte. Excellente pédagogue, l’Église, en Occident, a fixé en 353 la célébration de Noël au moment de la fête païenne du solstice d’hiver. Le signe est magnifique. Les rayons du soleil sont au plus bas de leur déclin. Progressivement le jour va s’imposer à la nuit. La lumière va triompher. Le Christ naissant est alors loué et accueilli comme la lumière qui brille dans les ténèbres, comme le jour qui se lève sur l’humanité engourdie et endormie. Il est le jour nouveau qui pointe à minuit.

Pour ce qui est de la date précise de l’anniversaire du christ, il y a donc une chance sur 365 que cela soit le 25 décembre, sachant de plus qu’à l’époque nous utilisions un calendrier érroné (voir plus bas). Seule certitude, finalement il est né avant l’an 1.

A propos de l'auteur

remy

10 commentaires

Laisser un commentaire
  • C’est un fait historique avéré qu’il a existé 😉
    En tout cas, cette date parait cohérente avec celle de l’épiphanie (bien qu’un peu éloignée).

  • Si tant est que Jésus dit le Christ est bien né.

    Il n’y a, contrairement à ce que tu prétends Guyhom, aucune preuve de son existence. je ne parle même pas de sa prétendue filiation et autres miracles qu’il aurait pu faire. Il n’y a tout simplement aucune preuve historique d’un illuminé ayant parcouru la Palestine au temps de l’empereur romain Tibère et exécuté par la crucifixion au titre pour avoir usurpé le titre de « Roi des Juifs » (Iesus Nazarenus Rex Iudeorum) .
    Ta foi est une chose, tes affirmations pseudo-historiques péremptoires en sont une autre.

  • Confirment l’existence de Jésus.

    – Flavius Josèphe, le plus important historien Hébreu de l’époque (né à Jérusalem en 37 et mort à Rome vers l’an 100), en parle explicitement. Dans ses Antiquités Judaïques, (écrites vraisemblablement en l’an 93 ou 94) il parle de « Jésus, celui que l’on appelle Christ » ainsi : « À cette époque, vivait un sage du nom de Jésus. Sa conduite était bonne, et il était estimé pour sa vertu. Nombreux furent ceux qui, entre les habitants de la Judée et les autres nations, devinrent ses disciples. Pilate le condamna à être crucifié et à mourir. Mais ceux qui étaient devenus ses disciples n’arrêtèrent pas de suivre son enseignement. Ils racontèrent qu’il leur était apparu trois jours après sa crucifixion et qu’il était vivant. C’était peut-être le Messie dont les prophètes avaient raconté tant de merveilles. » (Antiquités XVIII, 3, 3)

    Les grands historiens de l’empire romain dont on a conservé les œuvres parlent aussi de Jésus :

    – Pline le Jeune, historien et proconsul de Bithynie, écrit en l’an 112 à l’empereur Trajan que « les chrétiens se réunissent un jour déterminé avant l’aube et entonnent un hymne au Christ comme à un Dieu ». (Lettre X, 96)

    – Tacite, retraçant (en 112 ap. JC) les cruelles répressions de Néron contre les chrétiens, ajoute « L’auteur de ce nom (« chrétien ») avait été mis à mort sous l’empereur Tibère, par ordre du procurateur Ponce Pilate ». Annales XV, 44

    – Suétone, vers l’an 120, dans un ouvrage d’histoire sur la vie des empereurs romains, dit que « L’empereur chassa les juifs qui, sous l’instigation de Chrest (Christ, prononcé en grec), sont des causes continuelles de désordre ». (Vita Claudii 25, 4).

  • Ce qui peut en venir un autre sujet… le saint-graal, je dirais que cette article je l’attend avec impatience ^^

  • bien que vous admettiez que ce soit des fetes paiennes ces mensonges font tache d’encre ;les manipulateurs s’enrichissent sans scrupules; est s’écartent de l’enseignement biblique .rien avoir avec le christianisme .Bien sur ces fetes font rever lumiere,cadeaux,jouets,manger des bonnes choses. Qui refuserait cela?Reunir la famille, honorez les parents c’est bien aussi et de celà on s’en ecarte aussi laissant place à l’hypocrisie et à l’indifférence totale; bref un peu de levain fait fermenter la pate ainsi il en est du mensonge.Autre chose, la vérité blesse mais le mensonge laisse des ruines. C’est ce que l’on constate.A cause de ces mensonges les valeurs morales n’existent quasimment plus. Exemple : on collecte des jouets pour les enfants qui ne reçoivent rien alors que quand vous regarder les publicités au moment des fêtes tout est fait pour rendre malheureux parents démunis et enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.