Entrer dans l’histoire au nom de la loi

Comment faire quand on est ministre pour entrer dans la postérité à défaut d’entrer au Panthéon ?

Eh bien, il suffit de sortir une petite loi de derrière les fagots et de la faire adopter. Et si la manœuvre réussit, ledit ministre met toutes les chances de son côté pour laisser une trace presque indélébile dans l’histoire de l’humanité et pour être cité dans les manuels de sciences humaines des lycées ou collèges.

Bon, avouons, que « pondre une loi », ne doit pas être si facile que ça pour le commun des mortels, mais notre 5ème République est pourtant parsemée d’exemples réussis de parlementaires dont l’ego peut se flatter de posséder leur propre loi.

Ils se sont illustrés dans des domaines législatifs et politiques divers et variés et nous allons en citer quelques-uns au tableau d’honneur (ou d’horreur ?) de la culture générale. Ont-ils légiféré pour le bien-être des citoyens ou de façon narcissique ? Nous n’entrerons pas dans ce procès.

Une loi fumeuse : la loi Evin

C’est Claude Évin, alors, ministre de la Solidarité, de la Santé et de la Protection sociale, qui a fait adopter cette loi. Elle est destinée à lutter contre le tabagisme en mettant en place une interdiction d’allumer une cigarette dans des lieux publics. Elle interdit la publicité directe pour le tabac et sa distribution gratuite à des fins promotionnelles.

Pour la cigarette version Vartan, c’est autre chose.

Viens chez moi, j’habite chez une copine : Loi Pinel

Introduite par la loi de finances 2015, cette disposition du code général des impôts porte le nom de Sylvia Pinel, ministre du Logement, et offre la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’un investisseur s’engage à mettre à louer pour une durée minimale de six ans, un logement nu en tant que résidence principale.

La loi Pinel, ça marche quand on habite chez une copine ?

Au nom de la loi : Loi Perben

Publiée le 10 mars 2004, elle tire son nom de Dominique Perben, garde des sceaux du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui préconisa une loi destinée à lutter contre la « délinquance » et la criminalité organisée. Non non…pas dans l’hémicycle, mais dans les milieux du grand banditisme. C’est cette loi qui « inventa » le stage de citoyenneté destiné à rappeler aux délinquants, les valeurs républicaines de tolérance et de respect de la dignité humaine sur lesquelles est fondée la société. Valeurs qui  sont bien évidemment toujours d’actualité dans les parlements français.

Les révolutions sociétales et familiales

Loi Taubira

Alors qu’elle est garde des Sceaux, Christiane Taubira fait adopter en mai 2013, la loi n°2013-404 qui permet le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Loi Veil

Préparée par Simone Veil, ministre de la Santé de Valéry Giscard d’Estaing, cette loi est adoptée en 1975 et elle encadre la dépénalisation de l’avortement en France.

La loi des malchanceux : Loi de Murphy

Ne cherchez pas. Ce n’est ni un parlementaire, ni un ministre qui l’a fait inspireé… Mais quand cette loi vous touche, voire vous englue et vous pollue, c’est que vous avez la mouise ou que vous vous êtes trompé dans l’isoloir  !

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.