Petite histoire de l’isoloir

Et oui, vous venez de réaliser votre devoir de citoyen en allant déposer votre bulletin de vote dans l’urne.

Ce n’est pas parce que notre choix est honteux, mais il est tout de même appréciable de pouvoir se dissimuler derrière le rideau pour glisser soigneusement notre précieux bulletin dans la petite enveloppe prévue à cet effet.

Et bien, vous pouvez remercier les Australiens d’avoir instauré les premiers isoloirs en 1857 pour faciliter le vote secret  !

En Europe, l’isoloir est adopté en 1872 au Royaume-Uni, puis en 1877 en Belgique et en 1903 en Allemagne.

Il aura fallu 40 ans d’âpres discussions politiques pour que la loi du 29 juillet 1913 introduise l’enveloppe, l’isoloir et l’urne en France et permette aussi aux électeurs français de déposer eux-mêmes leur vote dans la petite boite ! Et oui, jusqu’à ce jour, les Français remettaient leur bulletin plié au président du bureau qui était le seul autorisé à l’introduire dans l’urne.

Le vote à bulletin secret a lui aussi failli être abandonné lorsqu’en 1851, à l’occasion d’un plébiscite, Louis-Napoléon Bonaparte tenta de l’abolir. Il souhaitait que les électeurs écrivent publiquement « oui » ou « non » devant leur nom sur le registre. L’opposition fut si virulente de tous côtés, qu’il dût renoncer à cette idée !

Si vous n’aimez pas la politique (et oui ça arrive!), mais que vous appréciez l’isoloir, consolez-vous et sachez que dans la religion catholique, le confessionnal est parfois lui aussi appelé « isoloir ». C’est à croire que certains ont besoin d’être pardonnés de leur vote ! Auriez-vous aussi besoin du thuriféraire pour vous purifier ? Ce sont pourtant bien souvent les hommes politiques qui sont spécialisés dans l’encensement !

Et le rideau isolant de l’isoloir  de votre bureau de vote ? De quelle couleur était-il? Vert à petit pois ? Bleu, blanc, rouge ? On est bien curieux de le savoir…Pouvez-vous nous le dites dans le secret des commentaires?

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.