Jurons à l’ancienne ou ne jurons pas 1

Sapristi de crénom d’une pipe, j’aurions bîn voulu vous éscrire un pneu, mais y’a point tant d’moyens d’y trouver quoi vous y faire, ventrebleu !

J’avons plus rîn austre à y faire que d’juroner, fichtre de corbleu !

Bon sang !

Bon sang est un euphémisme désignant le sang du bon Dieu ou du Christ par le sang de Dieu ! C’est un blasphème (qui, à l’époque où ce mot a été inventé, était assez sévèrement puni).

On peut trouver dans la littérature différentes déclinaisons de ce juron telles que :

  • bon sang de bon soir
  • bon sang de bon sort
  • bon sang de bois
  • bon sang de bon sang
  • bon sang de bon Dieu.

Bigre !

Bigre est un dérivé du mot bougre (qui a vraisemblablement été inventé par des bourgeois pour ne pas utiliser de mots paysans). Initialement, bougre désignait un personnage homosexuel, puis quelqu’un de plus ou moins méprisable ou enfin un brave homme (un bon bougre).

On peut aussi utiliser bigre et bougre en tant que juron.

Exemple trouvé dans la littérature française et plus précisément dans le chapitre premier de Bel-Ami, de Maupassant.

  • Combien gagnes-tu en travaillant aux chemins de fer ?   
  • Quinze-cent francs pas mois.
  •  Bigre, ce n’est pas gras.   

Dame !

Dame est une abréviation de Nôtre-dame  (la Vierge Marie) utilisée en tant que juron, pour insister, ou pour souligner une affirmation ou une évidence. Elle est le plus généralement employée afin de ne pas déplaire. Ce terme qui provient de l’ouest de la France ,  s’est répandu un peu partout avant de se raréfier.

Diantre !

Diantre est un euphémisme pour désigner le diable. Il a été inventé selon toute probabilité, vers la fin du Moyen-âge, époque où il était si non interdit, excessivement impoli de dire « diable » ou « satan ». On usait de périphrase en utilisant les termes malin, tentateur ou diantre.

Il existe aussi sous forme d’adverbe (diantrement). On peut aussi lire parfois que diantre !

Cordieu ! J’aurions jamais cru qu’l’on pouvait y dire tant sur la jurognasse ! V’là dont qu’ça m’donnerions l’envie d’y r’faire, on s’y r’verra, mazette de jarnicoton !

 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.