Anacoluthe

the-adventures-of-tintin-1405310_960_720Le Capitaine Haddock sans ses injures c’est comme Tintin sans Milou ; ça ferait de nous des orphelins et les célèbres bandes dessinées d’Hergé n’auraient pas la même saveur et seraient plus fades.  Souvent alambiquées, faites de mots compliqués dénués de toute valeur péjorative, les injures de ce matelot mal luné, dites sur un ton menaçant semblent agressives et violentes, mais que nenni, il s’agit juste de » gros mots » de par leur longueur et leur complexité. Nous avons déjà évoqué l’un des jurons favoris du capitaine Haddock la catachrèse . Aujourd’hui faisons un zoom sur une autre figure de style déguisée en gros mot quand elle sort de la bouche du marin bougon.

Il s’agit de l’anacoluthe.

Jetée à ceux qui le contrarient, comme une invective dans le Crabe aux pinces d’or, Tintin au pays de l’or noir, Objectif lune, On a marché sur la Lune et Coke en stock, ce terme désigne en réalité une incohérence de construction dans une phrase. Quand l’anacoluthe sévit par inadvertance dans une phrase, le propos semble perdre toute logique créant une véritable ambiguïté. La syntaxe s’en trouve toute chamboulée et  la compréhension du texte est brouillée. C’est un peu comme si le locuteur ou l’écrivain mélangeait deux phrases et sautait du coq à l’âne (idiotisme animalier).

Exemple (de mon invention, ce n’est pas du Hergé !) :

« Dans la rue était pleine de monde quand Tintin s’approcha »

« Haddock veut voir et parler à Tintin »

Quand elle est volontaire et usitée par les grands auteurs, l’anacoluthe possède une valeur poétique et sert le texte où elle se glisse.

Exemple :

« Les autres éternellement sur nous, j’étouffe! » (P. Claudel)

« Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. » (Pascal)

Et vous ? Saurez-vous en commentaire, nous faire rire avec vos meilleures anacoluthes ? Sans injures  hein ?

 

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.