Syndrome de l’imposteur

Dans notre série des syndromes (syndrome du larbin, syndrome des grandes villes), nous nous pencherons aujourd’hui sur le syndrome de l’imposteur, nommé aussi, syndrome de l’autodidacte ou expérience de l’imposteur. Les individus touchés par ce syndrome sont hantés par un doute quasi maladif. Ils remettent systématiquement en question leur valeur et leur possible accomplissement personnel.

Le syndrome de l’imposteur dans la psychologie et la psychiatrie.

Mis en évidence  par des psychologues cliniciens à la fin des années 70, ce syndrome polluerait le quotidien de celui qui en souffre et serait une sorte de fantasme masochiste empêchant toutes manifestations narcissiques. Le syndrome s’accompagne souvent de stress, anxiété et dépression.

Ça donne quoi dans la vie courante ?

  • Très présent chez les personnes à haut potentiel ou surdoués, ce trouble devient très invalidant puisqu’il leur murmure que les travaux qu’ils accomplissent sont si faciles et simples qu’ils ne méritent aucune attention, voire aucun salaire.
  • Ces individus ont l’impression d’être des dupes et craignent à tout moment que leur (fausse) duperie soit mise à jour par leurs proches, collègues ou employeurs.
  • Ce syndrome peut aussi empêcher certaines personnes de développer leur potentiel. Minées qu’elles sont par la peur de réussir. Rongées par le doute d’être démasquées et de la mise en évidence de leur incapacité.

Les stratégies de « l’imposteur »

L’overdoing

Par peur d’être démasqué, l’imposteur va mettre en place des stratagèmes empêchant aux autres de découvrir son « escroquerie ». Il va par exemple dépenser une grande énergie pour accomplir les tâches ou missions qui lui incombent. De cette façon, on ne pourra pas louer ses compétences, mais l’honneur reviendra à la grande somme de travail déployée.

L’underdoing

Cette défense consiste à ne pas faire grand-chose pour affirmer que si réussite, il y a , elle ne peut être attribuée qu’à la chance ou à une conjoncture particulière.

Comment savoir si vous soufrez du syndrome de l’imposteur ?

Pour savoir si un individu souffre du syndrome de l’imposteur, une échelle de calcul appelée échelle de Clance a été développée en 1985. L’échelle sert à déterminer si les caractéristiques de la peur sont présentes et dans quelle mesure. Les aspects de la peur incluent : la peur de l’évaluation, la peur de ne pas continuer à réussir et la peur de ne pas être aussi capable que les autres.


Comment guérir du syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome ou expérience de l’imposteur peut être désamorcé grâce à l’appui de nombreuses psychothérapies existantes. Il semblerait que la psychothérapie de groupe soit un moyen particulièrement courant et efficace pour atténuer l’expérience de l’imposteur. On vous rassure, ce syndrome n’est pas considéré comme un trouble mental, mais une réaction à certains stimuli et événements particuliers.

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.