Tirer un coup ou deux

« Une arme est l’ennemi de tous, même de celui qui l’utilise. » Proverbe turc.

Ben ouais, bah non ; premièrement voici ce que répondrait peut-être n’importe quel Américain moyen, ardent défenseur de l’armement en vente libre: « Une arme est l’ami de tous, sauf de celui qui est en face d’elle. »

Et deuxièmement, sans atteindre de telles extrémités, on peut parfaitement être un grand possesseur d’armes et n’être l’ennemi de personne sinon d’un compagnon de jeu.

Il suffit de savoir quelles sont les fonctionnalités demandées à une arme airsoft pour être l’ami de tous.

Nous allons partir du principe que vous n’êtes pas un Américain moyen, ardent défenseur de l’armement en vente libre, dans le cas contraire, adressez-vous à la NRA (National Rifles Association).


Pour commencer, accordons-nous : une arme, ça tire des projectiles, sinon, on appelle ça un décapsuleur de mauvaise qualité.

Mais il y a TIRER DES PROJECTILES et tirer des projectiles.

On trouve cinq méthodes courantes pour propulser des projectiles :

  • poudre noire (déflagrante),
  • poudre blanche (détonante),
  • propulsion électrique,
  • propulsion à gaz comprimé,
  • et propulsion à ressort.

Les deux premières servent dans les armes à feu, et les trois autres dans les airsofts, dont il sera question ici.

La poudre noire est un peu dépassée, inventée en Chine vers le Xe siècle et indépendamment en Italie au XIIIe, elle sert surtout aux armes de type très ancien style mousquets, en revanche, elle est assez puissante, et une bille de bois, plomb, pierre ou terre cuite propulsée à la poudre noire peut sûrement tuer un homme à moyenne distance.

On a vu plus amical, je crois.

La poudre blanche sert de charge propulsive à nombre de projectiles allant de la roquette antichar aux balles en calibre 22 long rifle pour le tir sportif, elle a une combustion relativement lente, ce qui lui permet de donner aux munitions une vitesse initiale importante, si tant est que l’âme du canon soit suffisamment longue, autrement dit, si vous triez sur votre voisin (c’était une erreur de manip’, monsieur l’agent, je ne lui en voulais absolument pas d’avoir uriné sur ma voiture… euh… c’était un petit jeu entre nous, voyez-vous ?) la munition le traversera de part en part.

Et c’est d’une « amicalité » assez moyenne.

La poudre noire et la poudre blanche sont les principales charges propulsives des armes à feu standard, et ce n’est vraiment pas du tout ce qui nous intéresse, sans être formé, manier une arme à feu, c’est… périlleux, pour le moins.

Quelles attentes pour les airsofts ?

On peut avoir pour réplique d’airsoft toutes sortes d’attentes, c’est une question de personnalité, avant tout ; mes les seuls modes de propulsion recouvrent déjà la plupart des envies.

Il existe deux types de systèmes de tirs électriques :

  • les systèmes dits AEG (Automatic Electric Gun)
  • et les systèmes dits AEP (Automatic Electric Pistol).

La principale différence entre les deux tient au fait que l’AEG est généralement plus grand et plus puissant que l’AEP.

Le tir électrique présente notamment l’avantage de permettre une grande cadence de tir, un emport de munitions important et un faible entretient, ce qui le rend idéal pour les répliques de fusils d’assaut (M-16 colt commando, AK-107 Kalachnikov, FA MAS…), les mitraillettes (Tompson 1928, MP-40, M-34/38…), les armes de soutient (MiniMi, Degtiarev DP, MG-42…), les pistolets automatiques (PO-8 Luger, Browning 9 mm parabellum, Beretta 9 mm…) et cætera.

Le système de tir à gaz comprimé fonctionne soit au CO2, soit au gaz (propane ou autre), soit à l’air ; dans la pratique, les deux premiers types diffèrent peu, ils nécessitent de petites bouteilles de gaz amovibles pour tirer, le système à air comporte une petite pompe manuelle servant à confiner le fluide dans la culasse, ce qui nécessite de réactionner la pompe après chaque tir.

Les armes à gaz comprimé sont souvent appréciées par les connaisseurs parce qu’elles permettent de ressentir le recul de l’engin, et que le besoin de le recharger souvent rend assez réaliste la gestion des munitions.

Et les armes à ressort, dont celui-ci nécessite d’être remis en place après chaque tir, sont appréciées par ce qu’elles permettent de concevoir des répliques de fusils longue portée à lunette très réalistes et d’une grande puissance.

On peut avoir toutes sortes d’attentes vis-à-vis des airsofts, je ne peux pas connaître les vôtres, mais j’espère vous avoir déjà donné une bonne idée.

Amicalement…

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.