Que signifie SOS?

SOS est le groupe de lettres du code Morse international qui sert de signal de détresse et de demande d’assistance immédiate. Il est constitué de trois points, trois traits et trois points (· · · — — — · · ·, qui se lit tititi tatata tititi). Contrairement aux idées reçues SOS ne signifie rien de spécifique car il n’est pas envoyé sous la forme de lettres séparées S-O-S, mais comme une suite ininterrompue de points et traits, qui constituent le signal proprement dit. Il pourrait donc aussi bien se « traduire » par SMB, IJS ou VTB qui s’écrivent avec la même série de points et de traits.

Historiquement, imposé par la British Marconi Society en 1904, qui avait le monopole de ces transmissions, CQD a été le premier signal de détresse. Il ne revêtait pas non plus de sens spécifique. Le 3 octobre 1906 la Commission Internationale de Berlin sur les Transmissions Radio objecta que CQD ressemblait encore trop au signal CQ destiné, sans plus, à attirer l’attention des télégraphistes à l’écoute. Les Allemands proposèrent alors d’utiliser le signal « EOE » déjà employé dans la marine allemande. Mais comme la lettre E se traduit par un seul point, on la remplaça par la lettre S qui en comporte 3.

Le premier SOS a été envoyé par le paquebot Cunard SS Slavonia qui s’était échoué dans les Açores le 10 juin 1909.

A propos de l'auteur

commandant

29 commentaires

Laisser un commentaire
  • Je pense qu’il faut clarifier un peu les choses 🙂

    SOS peut effectivement dire Save Our Souls ou Save Our Ship, mais ce ne sont que des moyens mnémotechniques pour bien se souvenir des lettres. Si SOS nous parait facile à retenir, ce n’était pas le cas à l’époque ou cela est apparu.

  • Je ne prétend pas détenir la vérité mais je dois admettre qu’il semble très peu probable que SOS signifie « Save our souls ». En effet la marine britannique n’a adopté le SOS dans ses codes radio qu’à partir de 1912, après le naufrage du Titanic. Elle était alors encore attachée au sigle CQD. Je pense qu’il y a peu de chances que les « inventeurs » non-anglophones du SOS aient volontairement pris un sigle anglais.

  • Non mais vous savez lire ou bien ??

    SOS ne « signifie » pas Save Our Souls ou quoi que ce soit d’autre, ces mots associés à ce sigle sont juste là pour se remémorer les lettres !

    Arrêtez de dire qu’on raconte n’importe quoi sans vous être renseigné par vous même…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/SOS : Bien que certains disent que SOS signifie Save Our Souls (« sauvez nos âmes ») ou Save Our Ship (« sauvez notre navire »), le signal a en fait été choisi parce qu’il est facilement reconnaissable même par un amateur et en présence d’interférences.

    Et vous en trouverez bien d’autres en cherchant par vous même…

  • Faut pas s’énerver comme ça 🙂

    C’est normal que les gens doutent. On peut manifester sa surprise, et meme son doute face a des informations qui contredisent quelque chose que l’on croyait savoir. Et d’un coté c’est bien, parce qu’il ne faut pas non plus prendre tout ce qu’on lit pour argent comptant. Du coup, merci d’avoir donné d’autre sources/explication complémentaires (date de l’entrée en vigueur du SOS au RU), et surtout, Restons Zen 🙂

  • Salut à tous,

    regarder le dico et vous serez fixé à moins qu’on ne puisse pas faire confiance au dico…
    mais c’est bien « save our souls »

  • On peux en effet faire confiance aux dictionnaires et la grande majorité d’entre eux le définisse comme signal de détresse en morse (trois points, trois traits, trois points)
    Maintenant savoir que SOS peut être mémorisé en « save our souls », c’est de la culture générale qui a la grande utilité de faire connaitre au plus grand nombre ce code.
    Savoir l’histoire de de ce code c’est encore plus de la culture générale. Cela permet de savoir que « save our souls » n’est qu’un moyen mnémotechnique. C’est le but de cet article. Lis le et tu le comprendras.
    Les allemands ont introduit le trois points, trois traits, trois points justement car cela ne voulait rien dire, ne pouvait être confondus avec rien et était facilement identifiable même par un néophyte.
    -·-· –·- -·· voulait peut-être dire quelque chose (Come Quick Danger) mais n’était pas idéal en terme de reconnaissance surtout si la réception est mauvaise.

  • Bien sur que ça veut dire « Save Our Souls »…! N’importe quoi leurs explications…Dans tous les pays tout le monde emploie cette méme abréviation pour dire la méme chose, c’est pas une seule personne française qui va changer ce fait avec ses explications à deux balles.

  • Le fait d’avoir une (éventuelle) certitude et donc un désaccord avec un rédacteur n’implique pas nécessairement d’être discourtois. Merci.

  • Pour fa: tolérance quand tu nous tiens ….

    Merci pour ces explications, il conviendra a tout un chacun de faire la part des choses !

    Chez moi on disais d’un âne on ne fait pas un cheval de course …..

  • Surprenant ces gens qui commentent ce qu’ils donnent l’impression de ne pas avoir lu et qui transpirent l’autosatisfaction !
    M’enfin, pour ma part, je ne trouverais pas très logique que le code SOS ait été adopté par la Commission Internationale de Berlin sur les Transmissions Radio s’il avait effectivement une signification en anglais.
    Quand on sait les querelles diplomatiques internationales de l’époque suite à la guerre de 1870, aux différentes colonisations ou du fait de la mésentente historique franco-anglaise, je doute que les Allemands, les Français et bien d’autres, grosses nations militaires quand même, aient accepté de se faire une fois de plus bouffer par les rosbifs !

  • @cecile: tu n’a pas bien lu l’article. Le signal ne peut pas se traduire car il ne correspond pas à des lettres.
    Pour être déchiffré le morse à besoin de pause entre les lettres.
    Or l’article dit « il n’est pas envoyé sous la forme de lettres séparées S-O-S, mais comme une suite ininterrompue de points et traits » …—… et non … — …
    C’est le caractère intraduisible mais pourtant simple et répétitif qui fait qu’il est reconnu.
    SOS est une insertion arbitraire de pause dans le message mais en les mettant ailleurs on peut avoir SMB, IJS ou VTB (ce qui est plus complexe à retenir).

  • En effet, malgré ce que nous aimions croire, ce signal (établi officiellement en 1906) interprété comme SaveOurSouls n’est qu’ un simple exemple de rétroacronymie. Et la rétroacronymie, c’est rigolo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.