Qu’est-ce que la loi de Godwin ?

Jeudi dernier, en regardant tardivement la télévision, je tombe sur une émission sur France 3, « Ce soir (ou jamais) ! » qui traite ce soir là du réchauffement climatique. Sujet dans l’air du temps avec le sommet de Copenhague et toute la politique et l’effervescence sociale autour de ce thème.

S’enchaîne donc un débat sur le réchauffement climatique avec des invités venant d’horizons divers et variés: Elise Buckle de la WWF, Jean-Louis Borlo ministre de l’écologie, et Vincent Courtillot géologue climatosceptique, qui ne croit résolument pas avec les données actuelles dans la thèse de l’action de l’activité humaine sur le changement climatique.
Toutefois, ce débat s’effectue entre des personnes bien campées dans leurs opinions et dans leurs positions antagonistes sur le sujet. Le débat se poursuit dans le temps, et le ton monte progressivement, les interlocuteurs s’énervent et s’excitent, et ce que je craignis arriva: la bombe a été lâchée. « Et les chambres à gaz ? vous n’y croyez pas non plus ? ». One point, Godwin.

A ce stade de la conversation, plus aucun débat n’est possible. Il s’agit du point Godwin, qui vérifie la loi de Godwin.

Mais qu’est-ce que la loi de Godwin ? Il s’agit plus d’une théorie qui énonçait à l’origine que « plus une discussion sur Usenet dure longtemps, plus la probabilité d’y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Hitler s’approche de 1 « (réf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin). Cette loi a été étendu aux aspects de la vie courante, notamment une discussion courante, et l’atteinte du point « Godwin » (le moment où la comparaison à un système dictatorial ou nazi est faite) marque l’échec de la discussion et réduit à néant tout débat. Une locution latine existe également pour illustrer ce fait: « Reductio ad Hitlerum ».

Mais en regardant de plus près cette émission de France 3, une question peut se poser: s’agissait-il vraiment d’un débat, étant donné que l’opinion publique est déjà bien fixée, et l’orientation de la ligne éditoriale de l’émission étant clairement partie prise et en faveur de la thèse du réchauffement climatique d’origine humaine ? La virulence des propos adverses me pose de sérieux doutes à ce sujet, et m’ammène à penser qu’il s’agit plus d’une forme de lapidation en place publique. Mais ceci est un autre sujet…

A propos de l'auteur

jyboo

11 commentaires

Laisser un commentaire
  • Intéressant, en lisant cet article je viens de donner un nom à ce que je peux lire fréquemment sur le net. Faites le test, regarder une vidéo sur Dailymotion ou un article traitant de géo-politique, de religion, ou d’identité sociale, plus généralement… d’actualité… En lisant quelques commentaires postés par les internautes, après quelques-uns ont tombe dans 99% des cas sur le point Godwin. C’est l’une des raison pour lesquelles je ne lis plus les commentaires d’internautes sur le net.

  • ah ces gens qui ne lisent pas les commentaires mais se permettent d’en poster !!! aucune place au débat !!! des vrais nazis !!!
    +1 godwin 😉

  • Jyboo > Est-ce que tu souhaites que cet article participe au concours de décembre ?
    Si oui, puis-je le renommer par une question « Qu’est-ce que la loi de Godwin ? »

  • Bastien > C’est comme tu veux, mais j’avais pas spécialement posté cet article pour ça… Mais l’ironie du sort c’est que le livre « d’art d’art » du concours se base sur l’émission de Frédéric Taddeï, également présentateur de « Ce soir (ou jamais !) »…

  • Article parfait : clair, bien rédigé, et intéressant !
    A vrai dire, j’avais oublié ce qu’était la loi de godwin. (entre la loi de murphy, la théorie des poignées de main, etc., on a de quoi en créer, des topics sur ces sujets !)

    Pour le moment c’est mon article préféré, et de loin.

  • Article très amusant ^^ j’adore.

    En ce qui concerne « Ce soir ou jamais », je n’ai pas la télé mais j’étais parmi les spectateurs lors d’un soit disant débat : Tariq Ramadan vs Caroline Fourest, qui se trouve être une de ses détractrices :
    Comment voulez vous créer une ambiance de débat quand les partis sont résolument opposés ?
    En revanche… pour les sensations fortes dans le genre « on se prend la tête », « c’est moi le plus fort en rhétorique », ou encore « j’ai la plus grosse (voix?) » …

    Visiblement… rebelote ? Faut croire que ça leur fait gagner de l’audience !

  • Une locution latine existe également pour illustrer ce fait: « Reductio ad Hitlerum ».

    Heu Hitler il y a 2000 ans?

    a moins qu Hitler aie prit un nom d un tyran du passe?

  • Je suis imaptiente de connaître l’explication de la locution latine !
    Existe-t-elle vraiment ? Ou l’avez-vous créée de toute pièce pour l’occasion ?

  • « Reductio ad Hitlerum » a sa propre page wikipedia.
    Son origine viendrait de Leo Straus en 1951. elle aurait été construite par imitation de « Reductio ad absurdum », le raisonement par l’absurde. Au contraire du premier, le second permet de démonter certains raisonnements et fait parti des outils mathématiques.
    Pour ceux qui ont eu la même réaction que Pasky, le latin a continué à exister et à évoluer après l’empire romain. le latin a même emprunté certain mots au français. Jusqu’à la seconde guerre mondiale, c’était LA matière sur laquelle on sélectionnait les bon élèves. Maintenant c’est plutôt sur les maths.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.