Pourquoi le clown « Auguste » a t-il un nez rouge ?

Même s’ils n’étaient pas qualifiés de clowns, des milliers d’amuseurs publics ont jalonné l’histoire de l’humanité. Néanmoins, le comique préféré des enfants (et de certains grands) reste le clown.

Le cirque moderne (né dans la deuxième moitié du XIXème siècle), essentiellement équestre à ses débuts, intègre peu à peu des comiques de « piste » chargés d’amuser le public pendant les changements de décors.

Au fil du temps, ces derniers se couvrent de paillettes, arborent des perruques et se maquillent le visage en blanc. Le clown blanc est né. Mais trop sérieux, mélancolique et solitaire, 0n l’associe avec un acolyte joyeux et gaffeur vers la fin des années 1860 : L’Auguste ! Ce dernier porte des habits bariolés, des chapeaux ridicules et des chaussures démesurées. Et un signe distinctif  lui est propre : Le nez rouge. Mais d’où vient-il ce nez rouge ? Voilà l’explication la plus probable:

Un soir de 1865 au Cirque Renz de Berlin, un écuyer comique, Tom Belling, rentre sur la piste  avec 4 grammes dans chaque bras (ah, le Balto !). Il est forcément victime de chutes imprévues qui font hurler de rire l’assistance. Son alcoolémie sévère s’était aussi bien chargée de donner une belle couleur rougeâtre à son appendice nasal. Le public,bien moqueur, l’aurait alors traité de Dummer August ce qui en argot berlinois signifie « homme stupide ». Mais le personnage connut un grand succès. L’Auguste et son nez étaient nés.

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

6 commentaires

Laisser un commentaire
  • « Un soir de 1865 au Cirque Renz de Berlin, un écuyer comique, Tom Belling, rentre sur la piste avec 4 grammes dans chaque bras. »

    C’est très intéressant, car j’avais lu quelque part que le clown, à la base, était un pauvre bougre qu’on payait pour monter sur les canassons et se gameller en beauté de manière à mettre en valeur par contraste les prouesses des acrobates sur chevaux.

    Donc ce Belling devait vraisemblablement être un de ces « proto-clown ». 🙂

  • Je suis un tres  » ancien clown « 75 ans actuellement, et je crois n’avoir jamais fait peur Ni aux enfants, Ni aux adultes, le maquillage n’est qu’une manière de vouloir s’exprimer

  • @ CIRQUEMILLE : Le but de l’article n’était pas de dénigrer le statut, rassurez-vous. Que serait un spectacle de cirque sans clown(s) ? Les enfants seraient bien déçus. Votre vocation est plus que louable ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.