Dis-moi où sont tes boutons, je te dirai qui tu es.

Si c’est sur le visage, tu es un adolescent… Plus sérieusement, ne vous êtes-vous jamais demandé  pourquoi les boutons sur les vêtements masculins et féminins étaient inversés ? Je me suis posé la question il y a peu, et les ouvrages qui traitent de la question se focalisent sur  3 explications, toutes vraisemblables :

– Il y a quelques siècles, les hommes, de par leur propension à croire qu’ils étaient le sexe fort (déjà), faisaient tout sans l’aide de qui que ce soit, c’est bien connu. Donc ils s’habillaient tout seul et puis c’était tout ! Mais de leur coté, les femmes, moins fières (dans le bon sens du terme) ne rechignaient pas à se laisser habiller par des servantes (surtout dans la noblesse). La majorité de la population étant droitière, il était logique que tous les vêtements se retrouvent avec la rangée de boutons sur le pan droit de la fermeture. Ce qui pour le coup rendait la tâche plus ardue aux servantes qui habillaient leurs maitresses de face. De ce fait, les couturières auraient décidé d’inverser les boutons sur les habits de ces dames pour soulager celles qui habillaient.

– Au Moyen-âge, les femmes qui étaient mères de plusieurs enfants faisaient en sorte de toujours conserver leur main droite libre (et oui, déjà la suprématie droitière) alors qu’elles portaient leur progéniture dans le creux de leur bras gauche. Ainsi, avec les boutons placés à droite de leur vêtement, il leur était plus aisé de le déboutonner et de faire glisser la tête de l’enfant vers le sein gauche quand le moment de la tétée était venu. Et elles pouvaient de surcroît glisser le reste du corps de l’enfant sous le pan droit du vêtement afin qu’il ne prenne pas froid (le bambin).

– Enfin, comme au Moyen-âge (Toujours) ces messieurs se devaient de pouvoir dégainer leur épée à tout moment, leur main droite devait être  à tout moment opérationnelle. Comprenez par là qu’elle ne soit ni engourdie ou gelée (Non, on avait pas encore créé les doudounes polaires). Pour éviter ces désagréments, ils plaçaient leur main sous le pan gauche de leur manteau et devait par conséquent boutonner de gauche à droite.

Et puis après, il y a eu les tee-shirts… Et Biactol…

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

14 commentaires

Laisser un commentaire
  • ou alors c’est parce qu’à l’origine, les boutons étaient faits de plumes, et on mettait des boutonnières à droite pour les femmes et à gauche pour les hommes pour utiliser les 2 plumes des 2 côtés des animaux…
    /me sort

  • Pour le coup de l’allaitement je doute, en effet la plupart des vêtement féminin au moyen-âge était fait de laçage si je ne m’abuse. Bien moins cher et plus plus solide que des boutons.

  • @Billx : certes, la Noblesse ne s’habillait pas comme les « gueux ». Toutefois, ils recourraient aussi au service de nourrice. Pas d’allaitement donc…

  • En fait, c’est bien plus simple que ça:
    chez les hommes, les boutons sont à droite parce que les boutonnières sont à gauche et vice versa pour les femmes ! ! !

  • Bonsoir,
    Je profite de cette citation, trouvée par hasard, pour vous dire à quel point ce site est jubilatoire.

    « It is a very sad thing that nowadays there is so little useless information. »
    Oscar Wilde

    Belle continuation à vous !

  • @ Dark Vador : Tu as pafaitement raison. Les renseignements (informations pour les non anglicistes) inutiles devraient être reconnus de bon droit. Heureux que tu aimes ce blog !

  • Donc si je comprends bien l’article, la raison pour laquelle le bouton du jean se ferme de gauche à droite que ce soit un jean pour homme ou pour femme, ce serait donc pour garder la tradition de degainer le plus rapidement possible !? 😉

  • @ Julien : C’est possible mais plus flou car l’homme deboutonne ou se fait deboutonner de maniere plutot aleatoire. Je veux dire par la que ca depand de beaucoups de facteurs … Moi personnelement je veux une copine ambidextre … XD…
    Voila un probleme de resolu, je vais dormir sur mes deux oreilles…
    Mais d’ou’ vient cette expression ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.