La Statue de la Liberté en chiffres

Cette oeuvre magistrale a deux concepteurs principaux. L’ingénieur Gustave Eiffel pour l’armature métallique intérieure et le sculpteur Frédéric Bartholdi pour le reste. Cette statue est un présent de la France aux Etats-Unis pour commémorer le centenaire de l’indépendance de ces derniers. N’oublions pas que la France fut un acteur non négligeable à l’accès à l’indépendance.

Au début de la conception, Bartholdi réalise une statue de 2,11 m de hauteur, dont il ira chercher l’inspiration chez sa mère (aïe, mon Oedipe !). Il agrandit ensuite 4 fois ce prototype pour parvenir à une statue de 8,50 m. Il corrigera plusieurs fois cette étude de plâtre qu’il divisera ensuite en sections à reproduire en 4 fois plus grand. La statue est assemblée pièce par pièce sur une charpente d’acier (de Eiffel donc), elle-même recouverte de bois, de plâtre et enfin de plaques de cuivre (ca ferait rêver plus d’un voleur aujourd’hui tout ce cuivre…). La statue est d’abord montée à Paris et attirera de nombreux curieux pendant l’Exposition Universelle de 1878.

On la démonte ensuite en numérotant les pièces qui viendront remplir 210 caisses en bois elles-mêmes acheminées à Rouen par un train de 70 wagons. Ces caisses embarquent le 22 mai 1885 pour une traversée de l’atlantique de 25 jours. La statue est installée sur l’île de Bedloe rebaptisée depuis « Ile de la Liberté », un site de 500 ares parfait selon Bartholdi car c’est ce que verront en premiers les immigrants. Voilà comment l’édifice a gagné son statut (si j’ose dire) de symbole de l’immigration. Le socle est posé sur  les fondations de l’ancien Fort Wood. La hauteur totale du monument culmine à 93 m. Des ascenseurs ou (pour les sportifs) 335 marches mènent au pied de la statue. Ensuite, 168 autres marches conduisent, via un escalier en colimaçon, à la tête de la dame où  à travers les fenêtres de la couronne on profite d’une vue unique et grandiose de la « Grosse Pomme » et ses environs (montée interdite depuis les évènements du 11 septembre). La statue est inaugurée le 28 octobre 1886.

En v’là des chiffres, en v’là :

  • Taille de la main : 5 m
  • Taille de l’index : 2,44 m
  • Hauteur de la tête : 4,40 m
  • Largeur de la tête : 3,05 m
  • Largeur d’un oeil : 0,76 m
  • Taille du nez : 1,37 m (Cyrano et Pinocchio peuvent aller se rhabiller)
  • Longueur du bras droit : 12,80 m
  • Longueur de la tablette sur laquelle on peut lire 4 juillet 1776, date de l’indépendance : 7,19 m
  • Largeur de la tablette : 4,14 m
  • Plus grand rayon de la couronne : 3,5 m
  • Poids total de la statue : 225 tonnes
  • Epaisseur des plaques de cuivres : 2,37 millimètres
  • Nombre de mois pour l’assemblage : 3,5
  • Répliques (plus ou moins grandes) : 22 en France et 7 dans le reste du monde

La Liberté éclairant le monde vous salue bien.

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

10 commentaires

Laisser un commentaire
  • Bonjour,

    Juste pour rectifier un point.
    La couronne est réouverte au publique depuis le 4 juillet 2009.
    Cette réouverture est provisoir et devait doit durer que 2 ans.
    Mais l’accès étant limité à un petit nombre (10 par heure), il est difficile d’avoir un ticket.
    A ce moment les premier disponible sont le 8 aout à 13h.

  • Merci pour ces informations, c’est bon à savoir !
    Et merci à Camille aussi pour ce complément ! Ca veut dire qu’il faut réserver bien à l’avance pour monter, faut le vouloir !
    Ce qui m’interpelle un peu, c’est le passage « 335 marches mènent au pied de la statue. Ensuite, 168 autres marches conduisent (…) à la tête de la dame ». Le socle serait plus grand que la statue alors ?…
    A noter, et ce genre de détail me fait toujours rire, que la statue a été érigée comme symbole de l’indépendance des colonies nord-américaines, offerte par les français, et exposée à l’Exposition Universelle qui offrait quand même en spectacle des soi-disant aborigènes des colonies françaises… Montrer au même endroit une statue prônant l’indépendance et des théâtres vivants encensant la colonisation… C’est tellement logique !!

  • Je drois qu’il manque un mot: Longueur de la tablette sur laquelle on peut LIRE 4 juillet 1776 ?
    Pour le nez, il reste plus petit que le nez qu’à sans doute eu un jour le grand sphinx de je ne sais plus ou.
    Emma: les français n’ont jamais été rationnels, surtout quand on parle de colonisation. Enfin, ceci dit, les citoyens des autres pays ne le sont pas plus. Ou juste un peu alors.

  • J’ai toujours admiré la Statue de la Liberté. Elle me fait le mème effet que si l’on chantait L’hymne national, c’est à dire ça me bouleverse le coeur et le ventre. Quel beau cadeau….

  • bonjours, merci pour toutes ces informations mais moi j’aurais besoin en plus de savoir quelle taille est sa tête,son index, son nez et son bras droit mais en anglais donc pouvez vous me répondre assez vite s’il vous plait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.