Pour un pavé t’as plus rien !

livreNBCa y est, c’est l’époque du grand raout journalistique et intellectuel de l’année : La remise des prix littéraires.

Pourtant, les manifestations pourraient être largement plus nombreuses puisqu’on dénombre plus de 1000 prix littéraires francophones. Mais, souvent seuls 6 d’entre eux ont la faveur des médias. Et surtout, les auteurs ne doivent pas compter sur les récompenses et dotations offertes pour payer leurs vacances en camping 2 étoiles, demi-pension  (hors périodes scolaires d’octobre à février) à Bray-Dunes. En fait, les récompenses pécuniaires sont plus que modestes, voire inexistantes.

  • Le prix Décembre est l’un des plus généreux et offre 30 000 € au lauréat, ce qui n’est pas rien vous en conviendrez.
  • L’Académie française décerne pas moins de 70 prix, mais le plus fameux reste le Grand Prix du Roman de l’Académie française. Les immortels octroient au désigné vainqueur la somme de 7500 €.
  • Dans sa grande générosité, le prix Médicis se fend de 686 €. C’est peu. Et surtout, pourquoi 686 € ? Parce que avant l’arrivée de l’€uro, la dotation était de 4500 francs, soit 686 €. Même pas foutus d’arrondir à 700 € ces rapiats !
  • Enfin, le  célèbre Goncourt remet un chèque de 10 € au lauréat, même pas de quoi acheter son propre bouquin. En fait ce chèque est purement symbolique mais promet de belles ventes. Un Goncourt, c’est l’habillage du livre avec le célèbre bandeau rouge et l’assurance d’écouler au minimum 400 000 ventes (sans compter les traductions).
  • Les prix Renaudot, Femina et Interallié, purement honorifiques, sont eux aussi gages de ventes et notoriété. Les exemplaires écoulés sont de l’ordre (et respectivement) de 220 000, 155 000 et 100 000 pour ces prix, soit 6 ou 7 fois plus que si l’ouvrage avait été publié sans la reconnaissance de ces institutions.

Le vrai jackpot n’est donc pas dans les dotations mais dans la publicité faite par ces prix. Et ceux qui s’en mettent vraiment plein les fouilles ne sont pas les auteurs, mais encore plus les éditeurs…

Attendez-que ça sorte en poche, ça vous fera moins mal au porte-monnaie !

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

3 commentaires

Laisser un commentaire
  • La récompense du prix Goncourt été sensé être payé avec la rente de l’héritage des frère Goncourt. Cependant, les crises et les dévaluations aidant, le capital est de 50 francs lors du passage au nouveau franc. Adieu les 5000 francs or (30000euros) initialement donnés.
    Le prix décembre se veut être un prix anti-Goncourt pour lutter contre la toute puissance de celui-ci. Depuis qu’il est soutenu par Pierre Bergé le coup est marqué puisqu’il récompense à hauteur des 5000 francs or le lauréat (les 30000 euros de l’article)

  • Le Goncourt, comme tu le dis, offre quand même une renommée sans pareil (et encore plus à l’étranger qu’en France, paraît-il). La chronique que j’ai écouté à ce sujet relatait notamment qu’aux US c’est la marque de qualité ultime et que les librairies ont toutes la traduction du Goncourt de l’année.

  • C’est sûr que si tu demandes dans la rue, Il n’y aura pas forcement des masses de gens qui te dirons que le prix décembre est un prix littéraire.
    L’important c’est qu’il soit au moins connu des lecteurs réguliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.