Le mot du mercredi : Sigisbée

diversAlors là les amis, je vous envoie du bien lourd car il est fort à parier que vous n’avez jamais entendu ou lu ce mot, me trompé-je ?

Déjà, on note que le mot est masculin et que rares sont les mots masculins avec une terminaison en « ée ». Allez, comme je suis sympa, je vous en donne la liste : androcée, apogée, athénée, caducée, camée, colisée, conopée, coryphée, écomusée, empyrée, gynécée, hyménée, hypogée, lépisostée, lycée, macchabée, mausolée, musée, nymphée, périgée, périnée, pongée, propylée, protée, prytanée, pygmée, scarabée, sigisbée, spondée, trochée, trophée et zée.

Sigisbée donc.  Dans l’Italie du XVIIIe siècle, le « cicisbeo » était chargé de s’occuper d’une dame. Il l’accompagnait au spectacle, à la promenade, lors des visites… Bref, partout où il était de bon ton que la dame se trouvât accompagnée par un homme. Mais attention, on ne parle pas d’une dame seule car tout ceci se passait avec l’assentiment du mari de la dame en question. Assentiment ou soulagement ? On dira un mélange des deux car pendant ce temps là, le mari pouvait vaquer à ses occupations sans avoir sa moitié dans les pattes. Mais en aucun cas l’amour ou le sexe ne devait enter en ligne de compte dans cette comédie. Mais l’argent, oui, bien sûr. On pourrait alors parler de gigolo asexué. De plus, le sigisbée n’avait pas l’obligation d’être un jeune homme et il était même plus convenable qu’il aie un âge proche de la dame.

Et puis un jour (toujours au XVIIIe siècle), le prince Eugène, vice roi d’Italie, décida qu’il n’était plus convenable qu’une dame se présentât à sa cour avec un autre homme que son mari. Dès lors, les sigisbées sombrèrent dans la déchéance (participation à Secret Story, Anges de la téléréalité…).

Exit donc le sigisbée de nos jours. Bienvenue dans le règne des cougars !

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

6 commentaires

Laisser un commentaire
  • Bonjour,

    Aujourd’hui ce n’est pas un seul mot nouveau mais toute une liste de nom masculin en -ée.
    Je m’étonne de voir androcée dans cette liste. Dans le « Littré », androcée fait défaut, mais on trouve un mot d’un autre genre :
    ANDROECIE [an-drè-sie] s. f.
    Terme de botanique. Ensemble des étamines, soit que cet ensemble se compose d’un seul ou de plusieurs verticilles, d’une seule étamine ou de plusieurs faisceaux d’étamines.

    Si je ne me trompe, ces mots ont même signification. Connaissez-vous l’origine de cette métamorphose ?

  • Je l’ai croisé dans  » La peau de chagrin  » dernièrement.
    J’ai tout de suite pensé à un « escort » en lisant la définition. 🙂

  • Je suis jaloux ; comment arrives-tu à faire de si longs articles ? Quand j’ai une idée, elle est expédiée en 3 phrases…

  • Bah, j’enrobe, je joue avec les mots… Mais surtout, je m’éclate ! Je prends plaisir à écrire et proposer des articles au lectorat. Et c’est là que réside le « secret » je pense ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.