Le mot du mercredi : Nycthémère

jour nuitNon, non, non, je vous vois venir. Il n’est pas question ici d’une insulte qui suggèrerait d’aller faire des choses à sa maman que la morale réprouve. Pas de rap non plus à l’horizon. Mais si vous le voulez, nous pouvons discuter de médecine, de physiologie, de science vétérinaire ou encore d’écologie car le terme nycthémère est utilisé dans toutes ces disciplines. Pour ne pas (trop) changer, le mot est construit avec le grec nuktos (nuit) et hêmera (jour).

Un nycthémère désigne donc une unité physiologique de temps de 24 heures au sein de laquelle on trouve une nuit, un jour et par voie de conséquence une période de sommeil et une période de veille. La plupart des animaux dits complexes (l’Homme y compris donc) suivent un rythme nycthéméral. Même le hibou, sauf que pour lui, il sera inversé.

Mais les végétaux sont aussi concernés. Par exemple des éclairages publics restant fonctionnels dans un parc la nuit vont troubler le rythme nycthéméral des arbres, plantes et autres végétaux qui y trouvent place.

Et il y a beaucoup de personnes qui souffrent d’un trouble du nycthémère. On peut citer en vrac : Infirmier(e)s, conducteurs/trices de trains, chauffeurs routiers, pilotes d’avion, disc-jockeys, vampires…

Il faut aussi différencier le nycthémère du cycle circadien qui lui se base sur les rythmes internes à l’individu et non plus à la température et à la luminosité.

Ce terme, nycthémère rend aussi bien service aux astronomes car si le mot “jour” peut désigner autant un cycle de 24 heures que le temps entre lever du soleil et son coucher, nycthémère ôte le doute.

Voilà, mot à méditer dans votre lit ou ailleurs car après tout, vous avez le droit de passer la nuit où vous voulez hein, même dans une Benz-Benz-Benz…

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.