Il y a impair !

Puisque j’ai commis un impair et loupé la fête des pères, je me rattrape en vous proposant aujourd’hui de célébrer la fête des pairs !

Partons donc à la découverte de ces fameux nombres pairs. Et comme les chiens ne font pas de chats, sachez que les nombres pairs ne font pas d’impairs !

Nos pères et nos pairs ont eu très tôt conscience de l’opposition pair/impair car dès  500 ans avant Jésus-Christ, Epicharme, poète et philosophe grec l’évoquait de façon poétique avec l’aide de petits cailloux. Tel un petit poucet avant l’heure, il écrivait: « Si tu ajoutes un caillou à un nombre impair de cailloux, ou si tu préfères à un nombre pair, ou si tu enlèves l’un de ceux qui sont déjà là, crois-tu que leur nombre va rester le même ? Non, je ne le crois pas »

Voici quelques repères sur les nombres pairs :

  • Ils se terminent tous par 0, 2 ,4, 6, 8 et peuvent être partagés en deux parties égales (2 nombres entiers). Par exemple : 12=6+6 ; 1000=500+500
  • Les nombres pairs sont tous des multiples de deux : O par exemple est pair parce qu’il est égal à 2 x 0.
  • Seuls les entiers peuvent être pairs; comme pour être père d’ailleurs!

On les ajoute ou les soustrait ?

Une somme ou différence de plusieurs entiers pairs est toujours paire.

Une somme ou différence de plusieurs entiers impairs est paire quand le nombre d’entiers qui la compose est pair et impaire quand le nombre d’entiers de la somme est impair.

  • pair ± pair = pair
  • pair ± impair = impair
  • impair ± impair = pair.

Et quand les pères se multiplient : c’est la fête des pères

Quant au produit des pairs et impairs ?

  • pair × pair = pair ;
  • pair × impair = pair ;
  • impair × impair = impair.

Ne divisons pas les pairs ni les pères, il y a déjà assez de guerres et de divorces !

Par contre remarquons tout de même que dans la nature les animaux et les végétaux ont choisi leur camp : en effet, les végétaux ont beaucoup de caractéristiques impaires, alors que les animaux ont un nombre pair de pattes.

Quant aux pauvres pères victimes de mon impair , je leur envoie  une paire de bisous sonores sur leur 2 joues !

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.