Pourquoi les avocats portent-ils une robe ?

EpitogeVous avez tous vu un avocat français dans l’exercice de ses fonctions, que ce soit dans un palais de justice ou dans une fiction, mais vous êtes-vous déjà demandé pourquoi est-ce que les avocats portent une robe noire ?

Sacha Guitry a peut être donné un début d’explication en disant « Les avocats portent une robe, pour savoir mentir comme les femmes. » mais la vérité est toute autre.

Cette robe s’assimile à un uniforme pour toute la profession. Elle tire son origine du costume des frères clercs dont les avocats parisiens avaient le rang après avoir étudié le droit. Le manteau et la coiffe deviendront plus discret sous la forme d’une épitoge portée sur l’épaule, terminée par une broderie en hermine qui était présentée lors des séances où le roi ou un de ses représentants étaient présents. L’hermine a disparu des épitoges des avocats parisiens aujourd’hui mais est toujours présente sur celle des avocats de « province », sûrement par jalousie de leur confrères à une époque où il faisait bon vivre à la cour du roi.

En France, cet accoutrement a été rendu obligatoire pour tous les avocats par la loi 71-1130 du 31 décembre 1971 et il en est de même pour plusieurs pays du vieux continent (Suisse, Italie et Belgique) où la robe peut avoir une forme différente mais reste obligatoire. Pour les magistrats, la loi prévoit en plus le port d’une toque ainsi que la ceinture et des gants blancs pour toutes les audiences solennelles, exception faite des cours d’assises. Aujourd’hui la toque n’est plus utilisée et ce nom a été donné à la boite aux lettres où l’avocat reçoit son courrier professionnel.

En tout cas, je n’ai jamais entendu quelqu’un se demander si l’avocat était nu sous sa robe 🙂

NB : Merci à Maître Eolas qui m’a beaucoup aidé dans la rédaction ce cet article.

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

19 commentaires

Laisser un commentaire
  • L’hermine à disparu de l’épitoge des avocats de paris pour commémorer le deuil de Malesherbes. Malesherbes a été décapé pour avoir été l’avocat de louis XVI.

  • J’avais un souvenir très flou d’une relation entre l’habit d’avocat et la mort de louis XVI. Je dois avouer m’être contenté des précisions de wikipedia pour répondre à l’article.
    En cherchant de ci de là, j’ai trouvé une autre explication: à la révolution, certains avocats ne souhaitaient pas que Marie Antoinette soit guillotinée. Lorsque la Reine eut la tête coupée, en signe de deuil, ils ont coupé leur fourrure.

    Par ailleurs, j’ai reperé sur le site de Maitre Eolas :
    Pourquoi donc avoir immolé une Hermine Maitre Eolas ? Vous ne portez pas le deuil de Malsherbes ?
    Eolas:
    J’ai immolé un lapin, et personne ne porte plus le deuil de Malesherbes.

    On trouve aussi de courtes références au deuil Malesherbes à droite à gauche sans plus de détail.

  • Louis XIV meurt le 21 janvier 1793
    Marie Antoinette meurt le 16 octobre 1793
    Malesherbes meurt le 21 avril 1794
    Ces trois la n’on rien à voir avec l’epitoge

    Les lois des 16 août et 2 septembre 1790 stipulent :
    « Les hommes de loi, ci-devant appelés, avocats, ne devant former no ordre ni corporation, n’auront aucun costume particulier dans leurs fonctions ».
    C’est Napoléon Ier qui restitue aux avocats leur costume dans le cadre des diverses mesures qui furent prises à l’occasion du rétablissement de la profession d’avocat et du Barreau.
    L’article 6 du décret du 2 nivôse an XI (23 décembre 1802) à la rédaction duquel l’empereur aurait porté beaucoup de soins précise que :
    « Les gens de loi et les avoués porteront la Toge de laine, fermée par devant, à manches longues, toque noire, cravate pareille à celle des juges, cheveux longs ou ronds » (ce qui interdisait le port de la perruque ou de la moustache).

    Il s’agit donc de la robe d’aujourd’hui mais sans l’épitoge et c’est ainsi que tous les gens de loi la portèrent.
    Le port de l’épitoge fut rétabli en 1810 par décret du 14 décembre 1810 qui dispose :
    « Les avocats porteront la chausse de leur grade de licencié ou de docteur ».
    C’est ce que dans tous les barreaux de Province, les avocats firent, si ce n’est que la chausse de Docteur ne se portât bientôt plus, et que vers 1860, seule la chausse de licencié se portait.

    Napoléon n’aimait pas les avocats mais, ceux-ci, et tout particulièrement les membres du Barreau de Paris, ne ‘aimaient guère non plus.

    En 1810, dans un joli mouvement d’indépendance vis à vis de l’empereur, les avocats de Paris, unanimement, refusèrent en effet de porter l’épitoge pour ne pas la prendre finalement qu’en 1841, « non par vanité, disent les auteurs, mais pour faire cesser les méprises que l’identité de leur costume avec celui des Avoués amenait chaque jour au Palais ».

    L’usage s’instaura à Paris de porter l’épitoge simple, le port de l’épitoge herminée étant réservé aux cérémonies et aux audiences solennelles ainsi qu’aux déplacements hors de Paris.

  • Attention car on trouve de tout et n’importe quoi sur le net à propos de la robe des avocats, la première version de cet article était catastrophique et heureusement que Eolas a corrigé 🙂

  • Juste un petit message de félicitations et un grand merci à tous ceux qui écrivent sur ce site ( bastien billx commandant lieutenant …)
    Vous nous permettez de nous enrichir et de lire avec plaisir vos différents articles.
    Alors bravo !

    Emilie34

  • Ouais c’est vrai ça Kae est oublié alors que c’est un élément clé de la réussite du site ^^ (surtout au niveau mathématiques car il sait selon moi rendre le sujet passionnant, bien que je préfère entre autre l’écriture de Billx :p)
    Comment ça je cherche à créer un conflit ? Kae est le meilleur voilà tout ^^
    Bon, j’espère que l’inspiration vous prendra bientôt de nouveau.
    En attendant, je lis et relis les articles moi sans m’en lasser :p

  • (et non je ne suis pas un lèche-boules pour faire direct^^ c’est juste que le site m’aide à dormir sinon je suis pas fatigué héhé)

  • Pour moi j’aime bien le faite quils portent des robes afin qu’il puissent mentir comme des femmes et c’est le cas puisque pour eux il faut tout faire pour sortit les clients du petrin ainsi que peut importe la manière pour eux or se sont plus que des menteur …

  • si l’histoire de la robe semble trouver son origine dans l’histoire,celle de la couleur noire de cette robe pour rappeler aux avocats qu’ils défendront si possible le diable pourvu qu’ils puissent payer les honoraires.

  • Franchement, aujourdhui, j’ai tendance à penser que toges et épitoges des magistrats et avocats ne sont là que pour mettre une distance dégradante entre justiciers et justiciables. Lorsque je vois une rentrée judiciaire ou une réunion de cour de cassation, je compare immanquablement à une réunion de cardinaux au Vatican, ou encore à une sortie officielle d’ Elisabeth II à Londres. Tout cela est d’un autre âge…

  • Essayant d’apporter moi aussi ma pierre à l’édifice car je deviendrai avocat bientôt, j’ai trouvé cette explication:
    La profession d’avocat apparaît pour la première fois dans l’histoire, dans les forums de la Grèce Antique. A l’époque, les avocats servaient d’écrivains publics.

    Mais l’apparition des robes n’a été dévoilée qu’au Moyen-âge. Selon André Damien qui a consacré un livre aux origines de ces robes d’avocats.

    C’est au Moyen Age donc, que les rois de France eurent l’idée d’habiller la haute magistrature de la robe du sacre royal. Les professions juridiques étaient occupées par la noblesse ou la grande bourgeoisie. Cette haute magistrature avait donc pour ordre de rendre la justice au nom du roi, et non plus au nom du seigneur féodal local.
    En bref, la suite vous l’avez ici: https://www.maison-ella.com/histoire-des-robes-avocats.html

  • merci fred pour tout ces compléments cela m’a permis de creuser un peu le sujet.
    Le fond de l’histoire des robes remonte à la fondation de l’académie de paris. Dans le courant du XIIème siècle, elle est alors plus une corporation des différents métiers (médecine, droit et art libéraux) en parallèle de l’école de théologie. Cependant le 15 janvier 1200, Philippe Auguste signe une charte les faisant entrer dans le for ecclésiastique. Ils ne peuvent alors être jugé que par un tribunal ecclésiastique au même titre que les religieux et les nobles. Cela marque la création de la notion d’ « université » terme qui n’est que juridique, l’organisation d’enseignement ne datant que de 1213. Pour faire court, à partir de 1200 ce sont tous des clercs et ils ont alors une robe « de fonction » selon leur spécialité et leur diplôme. Pour le droit, les bacheliers ont le noir bordé d’hermine et les docteurs le rouge bordé d’hermine. Ne portent le velours pourpre orné de le fleur de lys uniquement les « grands messagers », poste octroyé aux grands maitre des différentes disciplines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.