A quoi correspondent les indices de protection solaire ?

On m’a demandé sur twitter à quoi correspondaient les indices de protection que l’on trouve sur les crèmes solaires, voici donc la réponse.

creme-solaireLes indices de protection solaire garantissent un niveau de protection contre les UVB (ceux qui font bronzer). La protection offerte par un indice sera identique quelque soit le produit, sa forme ou son pays de commercialisation. On pourra trouver à coté de ces indices une mesure pour les UVA (ceux qui donnent le cancer) mais aucune règlementation ne l’oblige aujourd’hui.

La méthode de calcul internationale se base sur des recommandations de la Colipa. Elle consiste à tartiner une partie du dos de testeurs volontaires 2mg / cm² de protection solaire, à les exposer à une source constante d’UVB pendant une durée définie et croissante au fur à et mesure des tests et à mesurer 24H plus tard la rougeur de l’épiderme. L’indice de protection solaire correspondra au rapport du temps qu’il faut à un testeur pour rougir dans une zone protégée sur le temps qu’il lui faut pour avoir un coup de soleil sur une zone non protégée.

Par exemple, si un testeur rougit au bout de 2H (120 minutes) sur une zone protégée alors qu’il ne lui faut que 10 minutes pour rougir sur une zone non protégée, l’indice de protection sera de 12 (120 / 10 = 12). Pareil pour un testeur qui prend un coup de soleil en 5 minutes sans protection alors qu’il lui faut 3H (180 minutes) pour en prendre un sur une zone protégée, l’indice sera de 36 (180 / 5 = 36).

Enfin, ces IPS ne sont que des indications car toutes les personnes ne sont pas égales devant les méfaits des UVB, et les peaux claires devront bien évidemment mieux se protéger que les peaux mattes, mais de toute façon comme l’hiver approche, optez plutôt pour un tube d’autobronzant 🙂


Photo : Iko

A propos de l'auteur

Avatar
Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

11 commentaires

Laisser un commentaire
  • En se basant uniquement sur ce calcul, avec une crème moyenne (environ 15), on serait tenté de passer des vacances au cagnât en pensant bronzer (et « canceriser ») comme en une seule journée.

    Je crois qu’il est important de préciser la signification de « tartiner le dos » ; car il me semble qu’il s’agit d’une couche d’un petit centimètre d’épaisseur, soit facilement 100 ou 1000 fois la dose usuelle, ce qui reviens plutôt à dire « met un chapeau quand tu va fumer une clope dehors, parce qu’en 5 min tu va chopper un cancer » (oui, j’aime l’ironie…)

  • Oui Zuiter, 2gr / cm² j’ai un peu du mal à me le représenter mais je pense qu’effectivement, la couche doit être relativement épaisse.

    En moyenne, les études des laboratoires ont montrées qu’un utilisateur de crème n’utilise qu’une dose de 1gr / cm².

  • Il parait que ça paie bien, y’a un labo à Lyon qui fait ça sur un campus, j’avais vu des montants de l’ordre de 150€ pour des tests mensuels, pour des étudiants c’est toujours ça de pris !

  • 1g par cm² ?
    bien moins que cela que j’utilise, chais pas vous….
    un individu de 70kg pour 1m70 a 1,8m² de peau… soit 18 000 cm²… 1g de crème par cm² cela ferait, aller disont qu’on en met par partour : 15kg de crème sur le corps ?
    j’ai une erreur dans mes calcul ou bien ?

    (source pour la superficie de la peau : http://plaies.ifrance.com/rappels.htm)

  • Bastien s’est un peu planté. ^^ Le pdf de la Colipa détaillant le mode opératoire précise qu’il s’agit de 2 milligrammes par cm² !

  • ce calcul sert uniquement à connaître sa réaction érythémateuse au soleil … c’ est à dire au bout de combien de temps notre peau réagit au soleil … (protection naturelle de défense du corps ) il faut poser la question à la personne qui souhaite utiliser une creme solaire ou faire une moyenne de 15 min
    il faut multiplier ce temps par l indice de protection ex indice 30) ex: 15×30= 450 on divise ensuite par 4 (car 4 facteurs de risques) 450:4=112.5 la personne est protegée 112 min plus l indice est élevé moins on remet de crème sauf baignade … c est pour cela que les indices 50 sont beaucoup plus épais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.