Origine de la vaccination

Nous sommes au XVIIIème siècle et la variole fait rage dans le monde ocidental : cette maladie extrêmement contagieuse provoque chaque année la mort de près d’un demi-million de personnes en Europe et personne ne sait la soigner. Certes, on pratique bien en Turquie une méthode qui a donné quelques résultats : on d’innocule aux patients sains une infime partie de pus prélevé dans les pustules des gens atteints par cette maladie, ce qui semble leur éviter d’être contaminés à leur tour. Mais cette méthode appelée « variolisation » n’est pas sans danger, elle a d’ailleurs provoqué la mort de plusieurs personnes en Angleterre où elle a été introduite dès 1718 par l’ambassadrice d’Angleterre à Constantinople, Lady Mary Wortley Montagu.

C’est pourtant dans cette même Angleterre que le remède contre la variole fut découvert quelques décennies plus tard. Vers la fin du XVIIIème, le médecin britannique Edward Jenner remarqua en effet que les paysannes qui avaient contracté la « vaccine », la variole des vaches dont on guérit en quelques jours, étaient par la suite rarement atteintes par la variole humaine. Reprenant à son compte la méthode introduite par Lady Montaigu, Jenner tenta d’inoculer dans le bras d’un jeune garçon du pus prélevé sur une femme touchée par la vaccine. Celui-ci survécut et à cette expérience et ne développa jamais la variole au contact de personnes atteintes la maladie : il était « vacciné ».

La variole continua cependant de faire des ravages tout au long du XIXème siècle malgré la généralisation du « vaccin » de Jenner, elle ne fut totalement éradiquée qu’en 1977. Mais la « vaccination » était née, et de nombreux scientifiques (Louis Pasteur notamment) ont pu reprendre et développer les travaux de Jenner dans les siècles suivants. Aujourd’hui encore ce procédé est couramment utilisé, voire obligatoire dans la prévention de nombreuses maladies.

Cet article a été écrit par Caerulea, vous aussi, vous pouvez participer en envoyant vos articles sur cette page.

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

3 commentaires

Laisser un commentaire
  • Pour ceux qui llisent les commentaires : « Le mot variole vient du latin varus, i (qui signifie pustule) et de varius, a, um (qui signifie moucheté). En effet, la variole se caractérise en quelque sorte par un « mouchetage de pustules ». » <= Une petite info issue de Wikipédia pour les gens en recherche de culture générale (ps : confirmation ethymologique ?)
    Ps : fin du 2e paragraphe : "Celui-ci survécu et à" <= enlever le "et" ^^ sinon très bon article assez détaillé, félicitations, n'abandonnez pas c'est génial !

  • Une rapide recherche sur Edward Jenner et Mary Wortley Montagu te montrera qu’il y a assez peu de place au débat sur leur rôle. Un peu comme si tu demandais les sources sur le rôle de Galtier et Pasteur pour le vaccin contre la rage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.