Escrocs beaucoup trop 1

Voilà le portrait de quelques individus auxquels on aurait peut-être donné le bon Dieu sans confession et qui furent pourtant les plus grands imposteurs ou escrocs de l’histoire.

L’escroc médecin malgré lui

Il s’appelait Ferdinand Waldo Demara. Etait doté d’une grande intelligence et avait une mémoire phénoménale.  Il en usa dans la vraie vie, pour jouer à la perfection les rôles de curé, universitaire ou psychologue. Mais c’est lors de la guerre de Corée qu’il excellera dans l’arnaque. Il endosse sur le front,  l’identité et la blouse d’un vrai chirurgien. Fort de ses connaissances accumulées  en consultant des livres sur la chirurgie, il réussira l’exploit de sauver la vie de nombreux blessés de guerre.

Menés en bateau

Il était une fois un jeune britannique de 23 ans, Gregor Macgregor qui trouva comment amasser de bonnes sommes d’argent. En se faisant passer pour un cacique d’Amérique du Sud, il mit en vente des titres de propriétés dans un Eldorado ( le Poyas) que lui aurait cédé un vieil autochtone. Décrite comme une terre d’abondance, la destination n’attire pas moins de 250 acheteurs qui sacrifient leur fortune pour embarquer sur 2 navires en route soit disant vers Poyas. Mais ce qu’ils trouvent à l’arrivée (à Bélize !) n’a absolument rien à voir avec ce que vantait l’imposteur. Le sol est ingrat, les habitants peu accueillants. Certains colons vont se suicider ou succomber à des maladies tropicales. Seulement 50 d’entre eux revirent leur patrie anglaise.

Vas-y comme je te putsch !

L’histoire de ce mini-putsch se déroule dans l’Allemagne unifiée du début du XXème siècle. Wilhelm Voigt qui n’en est pas à sa première escroquerie, se déguise en officier et ordonne à une escorte croisée dans la rue de l’accompagner à la mairie de Köpernick. Sans complexe, il met aux arrêtes le maire en l’accusant de corruption et prend possession de l’hôtel de ville. Puis , se fait remettre 4000 marks à la trésorerie avant de se volatiliser en fiacre. Cette entourloupe  déclenchera  un four rire à l’Empereur Guillaume II qui y verra une illustration efficace de la célèbre discipline de l’armée prussienne.

 

Suite aux prochains épisodes !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.