Le Pan Bagnat

Plat des pauvres Niçois du XIXème siècle, le pan bagnat était à ses origines préparé avec du pain rassis. Il était ramolli en le passant sous un filet d’eau avant d’être coupé en morceaux pour agrémenter une salade de crudités. D’ailleurs en occitan, « pan bagnat » signifie « pain baigné ».  Au fil des années, le pain est devenu le réceptacle pour la salade. Le pan bagnat est alors devenu l’en-cas des ouvriers du matin, comme les pêcheurs par exemple. Il était emporté au travail et dégusté vers 9 heures lors de la Mérada.

Que trouvait-on dans ce sandwich ?

Les Niçois y mettaient uniquement des ingrédients de saison. Ces derniers devaient être simples, produits localement et économiques. Le thon,  ingrédient que l’on trouve couramment aujourd’hui dans les pan bagnat, était un poisson trop onéreux au XIXè siècle. Le poisson bon-marché à cette époque était l’anchois.

Le pan bagnat d’aujourd’hui

Toujours pratique et facilement transportable, le casse-croute niçois du XXI ème siècle  voit sa composition se diversifier. Comme base on y trouve tout ce que l’on met dans la salade niçoise : œufs, anchois, olives etc…

Dans la préparation d’aujourd’hui, le pain n’est plus baigné dans l’eau mais copieusement arrosé avec de l’huile d’olive. De cette façon, il est plus moelleux et facile à déguster. En fonction de la saison peut aussi  y ajouter : des fèves, des radis, des poivrons, de l’artichaut, des oignons, du basilic …

Et le pain du pan bagnat ?

Il s’agit en général d’un petit pain rond d’environ 20 cm frotté d’ail. Découpé en 2, il est vidé de sa mie  puis imbibé d’un jus de tomate mêlé d’huile d’olive et de vinaigre avant d’être garni d’une grande variété de crudités.

ATTENTION : tout ingrédient fantasque supplémentaire ne fait pas partie de la recette traditionnelle (mayonnaise, fromage…), vous pourriez être accusé de sacrilège par un Niçois puriste !

Si mon histoire de sandwich, vous a ouvert l’appétit, rendez-vous sur notre zoom sur le hamburger ! Bon appétit !

Crédit photo kochtopf

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.