J’ai retrouvé les bottes de sept lieues.

Depuis que je suis haute comme 3 pommes, j’aime les contes de fées. Je ne suis plus une enfant, pas la peine de vous mentir, mais j’apprécie quand l’univers magique se retrouve dans un lieu bien réel. Aujourd’hui, je vous parlerai donc, d’un site où j’ai retrouvé mon âme d’enfant et où la rêverie et les contes sont les maîtres du lieu.  Située en Touraine, dans l’Indre près de Chinon, le château de Rivau, n’a rien à envier à ses voisins les célébrissimes châteaux de la Loire. Pour couronner le tout (demeure royale oblige), vous n’êtes pas obligé de vous y rendre en carrosse-citrouille ou en tapis volant. Ce pays des rêves est desservi par les autoroutes et les routes départementales.

Un château de rêve

Édifié au Moyen-âge et restauré depuis avec goût et soin, la demeure semble sortie des plus beaux contes de fées, mais ce qui est remarquable, c’est que son jardin regorge d’œuvres d’art contemporaines oniriques, amusantes, rafraîchissantes et magiques. Au fil de la ballade, on y rencontre, une taupe surprise de nous voir à sa taille, malgré sa cécité réputée, une sirène à la robe de verdure ou  d’autres objets tout aussi étonnants.

Deux œuvres de Lilian Bourgeat

Parmi les rencontres et surprises faites au détour d’un chemin, il y en a deux qui ont particulièrement marqué mon esprit. Il s’agit de 2 œuvres de l’artiste dijonnais Lilian Bourgeat. La première, intitulée, « Invendues- Bottes »  installée dans le parc en 2008 n’est autre qu’une paire de bottes de 3 mètres de haut. Auraient-elle appartenu au géant sorti tout droit du conte du Chat Botté de Charles Perrault ?  On pourrait le croire si on ne prêtait attention à un détail qui  n’en est pas un ; il s’agit de 2 pieds gauches ! Quant à la deuxième installation, « Le Vaisseau de jardin », c’est un arrosoir gigantesque qui contient plus que les 3 litres indiqués sur ses flancs.

Connaissez-vous d’autres lieux où la magie côtoie la réalité ? Partagez-les avec moi pour que la réalité devienne un conte de fées !

Crédit photo: Rita Blanc, David  Champion, Marian Struzik


A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.