De l’origami

Jour 12 du confinement, les enfants cherchent à s’occuper et font de l’origami. Une cocotte par-ci, une grenouille par là…et les questions fusent autant que le papier se plie ! « C’est de quelle origine l’origami ? » Chinoise ou japonaise? Eh bien, je ne le savais pas.  Mais c’est réparé !

L’origami est un art du pliage du papier très populaire en Chine aurait gagné ses lettres de noblesse au Japon par son import par des moines bouddhistes. Il fait partie de différentes pratiques de l’art du papier tel que le jiǎnzhǐ et le kirigami.

Cet art ancestral tire son étymologie  du japonais « Oru » signifiant « plier », et « Kami » qui veut dire « papier ».

En consiste l’origami ?

Origami, Pliage Papier, 3D, Cygne, OiseauL’amateur d’origami se servira d’une feuille de papier souvent carrée et la pliera jusqu’à obtenir la forme voulue. Pour arriver à ses fins, il n’utilisera ni ciseaux ni colle, mais fera une multitude de plis savants et précis.

On plie et on s’applique

Les formes réalisées en origami vont de la plus simple à la plus complexe en fonction des compétences du plieur !


  • Grenouille
  • Chapeau
  • Bateau,
  • Tour Eiffel
  • Dragon

Il est aussi possible de réaliser des boites et des assemblages de pliages s’imbriquant les uns dans les autres.

Origami, Ciel Et L'Enfer, Plié, Papier, ColoréL’origami : une occupation pluridisciplinaire

En mêlant, l’art, les sciences, la géométrie, l’origami offre de nombreuses possibilités d’exprimer son talent. Certains la considèrent comme une passion créative, un loisir fascinant et une activité des plus enrichissantes. Un peu comme le stone balancing !

Des variantes

Froissing : dans cette variante, le papier est froissé avant d’être plié pour lui donner un aspect plus organique.

Aerogami : il s’agit de plier des feuilles de papier pour former des avions qui seront capables de voler.

Cubeecraft : on réalise des pliages pour former des personnages de forme cubique

Le kusudama : dans cette forme particulière d’origami, plusieurs pièces de papiers sont assemblées pour réaliser une forme sphérique. . Les jeux les plus distrayants sont, parfois, les moins chers ! Une simple technique de pliage qui vous garantit des heures de plaisir.

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

2 commentaires

Laisser un commentaire
  • Supplément :
    de la part du plieur fou ‘ Eric VIGIER)
    Les trous sont dus aux manques de photos.
    GENRES ET TECHNIQUES.

    Quand on se passionne pour un domaine il est, de mon point de vue, nécessaire ou du moins utile de connaitre les définitions de base du domaine dans lequel on évolue. J’ai trop souvent -vu/lu- des -passionnés/adeptes- de notre discipline utiliser à tord des termes par manque de référencement, de définitions, d’un lexique de base.
    Même si les temps évoluent et qu’il n’est pas toujours aisé de suivre ou d’accepter ces changements, il ne nous appartient pas de faire les définitions à notre convenance.
    Depuis que je me suis lancé dans cette idée saugrenue d’éclaircir mes confrères plieuses et plieurs sur l’usage des termes je me suis retrouvé moi-même à m’emmêler les vallées et montagnes dans un fatras de termes entre les styles, genres, techniques…
    Je m’y suis retrouvé une fois que j’ai fait le point sur l’état de fait que je peux utiliser une technique, ou plusieurs, dans un genre, mais pas l’inverse !
    Ou pour être plus clair :
    Je peux utiliser le box-pleating dans une tesselation mais je ne peux utiliser une tesselation dans le box-pleating …par définition.

    -Le Genre est une classification rapportant à un ensemble caractérisé par des propriétés propres.

    -Une technique est un moyen, un ensemble de méthode, un procédé de fabrication.

    Il est important de préciser qu’il ne faut pas confondre les techniques de pliage et la méthode « wet-folding » !
    En effet le « wet-folding » , pliage humide , est un supplément à la technique qui certes aura son importance sur le résultat final en terme de qualité artistique grâce aux plis courbes et qui a pour but un état de conservation du modèle au même titre que le Méthyl-cellulose ou l’ utilisation du papier sandwich.

    On pourra reprocher à cette tentative d’illumination d’être quelque peu restrictive, je vous l’accorde mais elle le sera pour la simple raison que le but est d’éclaircir dans les grandes lignes, d’aller à l’essentiel.

    Un origami peut se faire à partir d’une feuille unique mais on peut aussi faire des origami à partir de plusieurs feuilles, je parlerais donc d’origami composé :
    il y a 2 genres principaux d’ origami composé :

    l’ origami composé « classique » :
    à partir d’au moins 2 feuilles , pas de limite du nombre de feuilles , pas de limite de taille de celle-ci.
    de grands exemples sont certains modèles du Grand Akira Yoshizawa ou tout récemment de Kade Chan .

    Squelette d’un tyrannosaure réalisé avec vingt et une feuilles de papier. Le modèle original avait été réalisé à taille réelle par Issei Yoshino

    Origami modulaire :
    l’ origami modulaire est un origami composé mais à la différence du 1er dit classique , celui- ci sera composé de feuilles de taille identique afin de réalisé des « modules » tous de conception identique . Tous ces modules seront imbriqués tel un puzzle que ce soit à plat ou plus souvent dans la réalisation de pièce en 3 dimensions.

    Dans le style Origami Modulaire on notera de grands classiques du 3D :
    -Le Kusudama (薬玉, de kusu, « médecine », et dedama, « boule ») serait à priori un précurseur de l’ origami modulaire.
    -Le modulaire « chinois » ou tangrami : Ici le papier est plié en une unité triangulaire ( voir photo du cygne au dessus).
    -Tout autre module de types blocs : blocs de Kawazaki.

    Ma présentation est volontairement restrictive : il n’est pas rare qu’il y est un ou plusieurs formats et un ou plusieurs types de modules : on pourra parler de modulaire composé.
    La Tesselation :

    Une tesselation se compose généralement d’une seule grande feuille de papier, pliée pour construire un motif géométrique répétitif relativement plat, dans lequel il y a des couches de papier empilées; toute la surface de la feuille originale de papier n’est plus visible sur la pièce finie.

    Alors que la plupart des « pavages » sont étalés à plat, de nombreux artistes ont pris la direction du pavage à un niveau plus représentatif, en trois dimensions, et ont plié des masques et autres objets construits à partir de ces tesselations.

    Une tesselation étant un motif répétitif, dès lors que l’on s’écarte de ce point, on ne peut plus considérer l’œuvre final comme étant une tesselation mais comme une œuvre ayant utilisé le genre pour arriver à ses fins.
    La corrugation 🙁 peut être traduit par ondulation):

    La corrugation se compose d’une seule grande feuille de papier, pliée pour construire un motif géométrique répétitif, dans lequel il n’y a pas de couches de papier empilées; toute la surface de la feuille originale de papier est visible sur la pièce finie.

    APPLICATION :
    Comme précisé, les techniques sont un moyen de plier et peuvent aboutir à un genre.
    Par exemple le modèle Hydrangea de Shuzo Fujimoto est un modèle fractal utilisant la technique du box-pleating.
    Le modèle seul est un modèle classique : une feuille.

    Appliquons ce que nous venons de voir précédemment :
    Si nous plions ce modèle ci-dessus à plusieurs reprises avec des feuilles de taille identique et que nous les assemblons de manière identique nous obtiendrons un origami modulaire :

    Si nous plions ce modèle de manière répétitive sur une seule et même feuille, le motif étant plat, nous obtiendrons une tesselation :

    Quelques techniques :

    L’ origami dit » Traditionnelle » : ( que j’appelle origami angulaire Traditionnelle )
    Il s’agit de l’ origami dans un esprit angulaire à 22.5° , dérivant des bases traditionnelles et par ce bon vieux principe mathématiques des fractales via les greffes etc..
    (Pour les explications de fond je vous renvois sur l’image du parapluie déplié, replié.)

    le box-pleating :

    Cette technique utilisée au départ tel que son nom l’indique pour faire des boites est aujourd’hui un incontournable du complexe, super complexe…
    Cette technique est basée sur l’angle à 45°, division de l’angle à 90°.
    Attention ceci est la base de construction d’un origami box-pleating , l’ étape de conception d’ une base, par la suite un peut descendre sur la division inférieure pour la mise en forme , exemple : les doigts d’ un personnage tel le lutin d’ Eric Joisel.
    Cette technique est fortement employé pour des sujets dont la réalisation oblige aux successions de plis enfoncés, comme les insectes et permet une visualisation claire d’un sujet (en fonction de l’expérience du plieur bien évidemment), ce qui poussera Eric Joisel à appeler cette technique un « easy win »

    le crumpling : le plis froissé :

    comme son nom l’indique il s’agit du froissage.
    Bien évidemment on pourrait penser simplement qu’il suffit de froisser !
    Mais tout l’art du crumpling est de froisser de manière contrôlée et ainsi maîtriser une certaine structure.
    (Originairement lancé par Paul Jackson et exploré à son maximum par Vincent Floderer.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.