Les radium girls

Il était une fois, vers 1917, des ouvrières travaillant à l’usine de l’United States Radium Corporation (US Radium), dans le New Jersey. Exposées longuement au radium utilisé dans les peintures, elles connurent de graves soucis de santé et furent surnommées les radium girls.

L’activité de l’US radium

En contrat avec le ministère de la défense américain, l’US Radium gérait l’extraction et la purification du radium pour le transformer en peinture phosphorescente utilisé dans les cadrans des montres lumineuses. L’entreprise fournissait notamment l’armée en montre radioluminescentes.

Le travail des radium girls

Les ouvrières employées par l’entreprise américaine étaient en contact avec le radium pendant de longues périodes. Il parait même que certaines par méconnaissance de sa toxicité, s’amusaient à s’en mettre sur les dents ou les ongles pour surprendre leurs amoureux en pleine nuit !

Problèmes de santé

Radium Girls travaillant dans une usine de cadrans lumineux au radium.Très vite, les ouvrières exposées au Radium déclarèrent des symptômes assez graves tels que :

  • Anémie
  • Fractures osseuses
  • Nécrose de la mâchoire
  • Tumeurs cancéreuses

Dès 1922 plusieurs décès eurent lieu parmi les ouvrières.


Cinq femmes courageuses décidèrent alors d’assigner en justice leur employeur  pour dénoncer les abus perpétrés contre les travailleurs et le manque de précaution lors de la manipulation de produits dangereux et toxiques. Les plaignantes eurent du mal à trouver un avocat décidé à les représenter. Mais elles eurent gain de cause et obtinrent 10 000 $ plus 600 $ annuels pour chacune. Malheureusement ces radium girls décédèrent entre 1928 et 1933.

Grâce à leur pugnacité, le procès eut des répercussions historiques en matière de sécurité industrielle. A été considérée comme maladie professionnelle, la mâchoire de radium (dont les symptômes sont l’ostéonécrose d’un maxillaire, des saignements de gencives et des tumeurs de la mâchoire) due à une forte absorption de radium dans le squelette des peintres de cadrans.

Radium girl presque miraculée

C’est en 2014, à l’âge de 107 ans, que s’est éteinte la dernière radium girl  Mae Keane. Alors qu’elle ne manipula que quelques mois du radium, elle perdit ses dents et contracta à peu d’intervalle, 2 cancers; un cancer du colon et un cancer du sein.

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.