Le quinquina l’arbre qui requinque

S’épanouissant en Amérique du Sud, dans les forêts de la Cordillère des Andes, le quinquina est un arbuste appartenant à la famille des rubiacées, tout comme le gardénia et le café. Utilisé depuis longtemps pour ses vertus thérapeutiques par les peuples de ces contrées, cet arbre possède une écorce aux 1000 promesses.

La longue histoire du quinquina

Entrant dans la composition de potions bienfaisantes (amères!) dans toute l’Amérique du Sud, le quinquina a convaincu les Jésuites venus coloniser ces terres. Ils l’ont donc fait connaitre en France où des médecins se sont bien évidemment rendu compte que la quinine, procédé actif présent en abondance dans l’écorce de cet arbuste sans prétention avait des propriétés médicalement intéressantes. Avec le développement des médicaments industriels, le quinquina a connu une chute de popularité, mais maintenant que de plus en plus d’individus cherchent à se soigner  naturellement ou par le biais de la phytothérapie, notre petit arbuste refait parler de lui et de sa précieuse quinine.

Selon Charles de la Condamine, géographe-explorateur envoyé par l’Académie royale de sciences en expédition au Pérou et  auteur d’un ouvrage « Sur l’arbre du quinquina« , l’écorce du quinquina rouge serait la plus prometteuse en matière de pouvoirs et indications médicinales.

Certaines molécules de synthèse utilisées de nos jours pour soigner le paludisme et d’autres pathologies sont issues de la quinine. On pense notamment à la chloroquine au présent sulfureux, mais aussi à la quinacrine et la primaquine.

La quinine est en réalité une substance :


  • Fébrifuge
  • Tonifiante
  • Fortifiante
  • Cicatrisante

Elle est utilisée depuis longtemps dans la lutte contre les états grippaux bénins mais aussi pour ses propriétés antipaludiques.

Et qu’y a-t-il dans l’écorce du quinquina ? 

Des composés phénoliques, des acides organiques, des saponosides et de l’huile essentielle. Il paraitrait même que des soins capillaires (shampoing à base de quinquina) puissent rendre les cheveux plus solides et éviter les démangeaisons du cuir chevelu ! 

Avez-vous déjà testé le quinquina ? 

 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.