La Vierge Marie et le symbole de la Rose mystique

En visite, il y a quelques semaines dans un sanctuaire marial, j’ai vu que l’on pouvait y brûler des cierges en l’honneur de la Rose mystique et lui offrir des litanies. Mais qui est cette Rose mystique ?

Dès le XIe siècle, on trouve des traces de cet attribut – fleur pour vénérer Marie. Au XVIe siècle, les Litanies de Lorette vont encore plus généraliser cet usage. Pourquoi la Vierge Marie est-elle nommée « Rose mystique » ? Plusieurs raisons s’appuyant sur les caractéristiques des fleurs et sur les attributs de Marie sont avancées.

Les accessoires pour prier

La statuaire, les œuvres d’art, la poésie et l’art du vitrail (rosaces) sont tout imprégnés de cette Rose mystique. Ainsi il existe une large gamme de statues de la Vierge Marie en résine, en porcelaine ou en bois, qui représentent l’Immaculée Conception accompagnée d’une rose. Les boutiques religieuses sur les lieux de pèlerinages (à Lourdes par exemple) font aussi la part belle à cette Rose mystique. Elles sont utilisées pour se créer un coin prière chez soi ou simplement pour se souvenir des miracles.

Il existe des statues de la Vierge Marie lumineuses fonctionnant à piles, des statues musicales de l’Apparition de Lourdes pour orner un coin de prière, mais aussi des statues de la Vierge sur un rocher, de l’Apparition de Lourdes dans la grotte…

Vous avez également la possibilité de vous procurer des accessoires pour accompagner vos prières, notamment des chapelets, des bougies, des statues d’Anges et de Saints dans des boutiques religieuses commercialisant des objets de piété…


Le symbole de la Rose mystique

La rose est une fleur

Lapalisse n’aurait pas dit mieux ! Les fleurs sont les dignes représentantes de la beauté plantée en ce monde. Il est coutumier aussi d’offrir des fleurs à ceux pour qui l’on ressent de l’amour, de la dévotion et du respect. Il n’est donc pas étonnant que les catholiques aient la volonté d’offrir à celle qu’ils nomment leur « Mère qui est au Ciel », des bouquets de fleurs et de prières.

La rose comme symbole de l’amour

La rose constitue aussi un des plus beaux symboles d’amour. Rien d’étrange alors, que la Vierge, celle qui a vécu sa vie dans la sainteté et l’amour soit appelée Rose mystique dans la dévotion qui lui est due.

La perfection incarnée dans une Vierge

La rose désigne en outre, la perfection. Elle est l’accomplissement sans défaut. La Vierge Marie est considérée dans la tradition catholique comme n’ayant commis aucun péché. La rose lui sied donc à la perfection !

La reine des fleurs pour la Reine du Ciel

Considérée par ses adorateurs comme la Reine du Ciel et de la Terre, la rose lui revient de droit.

Voici une prière adressée à Marie, Rose mystique :

Rose Mystique,
Vierge Immaculée,
Mère des grâces,
nous nous prosternons devant vous
pour honorer votre Divin Fils
et pour obtenir Miséricorde de Dieu.
Nous implorons secours et grâce,
non en comptant sur nos mérites,
mais uniquement sur la bonté de votre Cœur Maternel, convaincus que vous nous exaucerez.

Ave Maria…..

Rose Mystique, Mère de Jésus,
Reine du Saint Rosaire et Mère de l’Eglise,
corps mystique du Christ,
nous implorons pour le monde,
déchiré par les discordes,
le don de l’entente et de la paix
et toutes les grâces pouvant transformer les coeurs
de tant de vos enfants.

Ave Maria…..

Rose Mystique, Reine des Apôtres,
faites éclore autour des autels eucharistiques,
de nombreuses vocations sacerdotales et religieuses,
qui, par la sainteté de leur vie et leur zèle ardent,
puissent établir le Règne de votre Fils dans le monde entier. Répandez sur nous vos célestes grâces !

Ave Maria….

Salut, ô Reine, Mère de Miséricorde…..
Rosa Mystica, Mère de l’Eglise, priez pour nous !

Parfois, la Vierge marie est représentée avec 3 roses de couleurs différentes. Il semblerait que les trois roses représentent alors, l’esprit de prière ; l’esprit de sacrifice ; l’esprit de pénitence. Ensemble la rose blanche, rose ou rouge, symbolisent le Mystère de l’Incarnation.

Un rose dépeinte à la plume des auteurs

La référence à la Rose mystique se retrouve aussi dans la littérature et la poésie. De grands auteurs la citèrent dans leurs ouvrages.

Chateaubriand, écrivain mémorialiste et homme politique, y fait référence dans son œuvre « Génie du christianisme » :

« C’est si bien l’imagination qui le plus souvent le domine dans sa partie démonstrative et dogmatique que lorsqu’il traite, par exemple, du mystère de l’incarnation, saisi tout à coup d’enthousiasme à l’idée des beautés célestes de Marie, il fait un appel aux poètes, et les invite à la chanter, à la peindre assise sur un trône de candeur, brillante sur ce trône comme une rose mystique ».

Selon certains exégètes et spécialistes, Dante, poète italien, y ferait allusion dans certains vers extraits de sa Divine Comédie :

« Pourquoi mon visage t’enamoure-t-il ainsi, que tu ne te tournes pas vers le beau jardin qui sous les rayons du Christ s’emplit de fleurs ? Là est la Rose dans laquelle le Verbe divin se fit chair, et là sont les lis dont le parfum indique le bon chemin ». « Là se trouve dans le Cœur d’or de la Rose éternelle (Chant XXX, v.42) celle qui accueille les âmes dans la félicité céleste. »

Plus proche de nous, le XIXe siècle est lui aussi marqué par des références mystérieuses à la Rose mystique. C’est ainsi qu’André Gide, Arthur Rimbaud, Charles Marie René Leconte de Lisle et Emile Zola la citent. Mais ce n’est pas toujours en termes élogieux, car certains de ces auteurs ont rédigé des écrits résolument anti-catholiques.

Exemple chez Leconte de Lisle (Florilège de Notre-Dame, textes réunis par Renée Zeller, Éditions de l’Arc, 1947.) :

« Ah ! De sa tige d’or quand cette fleur du ciel tomba pour embaumer les vallons d’Israël, que les vents étaient doux qui passaient dans les nues !
Tu vis naître, ô Saron, des roses inconnues »

D’autres attributs floraux offerts à la Vierge Marie

  • Rosa sine spina, Rose sans épines, expression usitée par saint Bernard puis par des poètes et des musiciens troubadours
  • Flos florum, fleur entre les fleurs, a donné naissance au dogme catholique de l’Immaculée Conception
  • Flos Carmeli ou rose du Carmel, Fleur du Carmel fait référence aux liens établis entre la Vierge Marie avec la Mystique mais aussi aux fiançailles ou Noces de Dieu avec l’Église et la Vierge Marie
  • Rose de Saron

Pour terminer, nous vous offrons d’admirer plusieurs œuvres d’art dans lesquelles La Vierge Marie et la Rose mystique ont inspiré les artistes. Il peut s’agir aussi bien d’orfèvrerie que d’art pictural ou d’autres pratiques artistiques.

La Vierge et la Rose de Raphaël

Vierge au rosier peinte par Stefan Lochner, vers 1430.

Œuvre de Martin Schongauer, visible à la Collégiale Saint-Martin de Colmar

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.