Les origines du hamburger et de la pizza

Alors que tout le monde a oublié que le hamburger est allemand pour croire qu’il est américain, tout le monde sait que la pizza est italienne.

Pourtant, dans les deux cas, il s’agit bien d’une création (ou devrai-je dire d’une « mondialisation ») américaine, la pizza venant (en ceci qu’elle s’y est fait connaître) des quartiers italiens de New-York, et le hamburger venant de Californie (car c’est de là que provient Mc Donald’s), les deux s’étant répandus au cours de la seconde guerre mondiale, en même temps que le Coca-Cola (bien américain, lui).

Si l’histoire des aliments après leur « américanisation » est connue de tous (elle n’est pas bien complexe), leur histoire avant, elle, est obscure ; ce à quoi je vais tenter de remédier.

L’histoire du hamburger

Le hamburger, comme son nom l’indique, vient de Hambourg, il y a été inventé vraisemblablement en 1758. Il est originellement constitué d’un steak de Hambourg (le steak haché universel d’aujourd’hui) avec de la sauce entre deux pains briochés salés (et non pas sucrés comme le sont les pains de McDonald’s, de Quick, de Burger King, etc.), tous les autres ingrédients (fromage, salade, cornichons, bacon, tomates, etc.) ayant été ajoutés ensuite.

Le hamburger a probablement été importé aux Etats-Unis dans les années 1850, lors de la vague d’émigration allemande.  Comme les immigrés allemands se fixèrent dans le Middle West, c’est là qu’il se popularisa, notamment dans les années 1920 grâce à la chaîne de fast-food White Castle.


Une fois qu’il devint le fond de commerce de la plupart des chaînes de fast-food aux côtés des frites et du soda, plus rien en le séparait de la renommée mondiale à laquelle il se destinait.

Et la pizza?

Avant que la tomate n’arrive en Europe dans les cales des navires revenant du nouveau monde, la pizza n’avait rien de ce que l’on connaît, elle n’avait pas de forme, de garniture ni de cuisson définies, c’était, en gros, une pâte à pain cuite avec un peu n’importe quoi.

C’est au début du XVIIIe siècle, quand on commença à consommer largement la tomate que la pizza rossa (pizza rouge, par opposition à la pizza bianca, pizza blanche) devint un met populaire dans la région de Naples.

Sa confection étant simple et peu chère, elle devint rapidement un « plat de pauvres ».

Elle se répandit ensuite à toute l’Italie avec l’invention de la pizza margherita (pizza au basilic, à la sauce tomate et au fromage, aux couleurs de l’Italie, vert, blanc rouge, baptisée en l’honneur de la reine Marguerite de Savoie), à la fin du XIXe siècle.

L’émigration massive des Italiens vers le reste du monde dans les années 1850-1900 et le capitalisme américain firent le reste.

Bon appétit culturel !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.