Le Singer building

Démoli en 1968, ce building fut pourtant entre 1908 et 1909 le plus haut bâtiment du monde. Le gratte-ciel se trouvait à New York, comme la statue de la Liberté, dans le quartier de Manhattan. Construit dans le style de la Belle-Epoque, il constituait le siège administratif de la célèbre entreprise de machine à coudre SINGER. Il doit sa forme particulière aux soucis d’économies de son architecte ! Ce dernier, Ernest Flagg, mettait beaucoup d’énergie dans l’élaboration de bâtiments répondant à son goût pour les restrictions architecturales en matières d’encombrement en hauteur et en surface au sol.

Pour le Singer building, il imagina une forme spéciale au bâtiment. Le building dispose de 12 étages s’étalant sur un espace délimité par les travées urbaines perpendiculaires. Il est surmonté d’une immense tour étroite s’élançant vers les cieux du haut de ses 186 mètres.

Un grand dôme et un intérieur décorés ajoutaient de l’originalité à ce gratte-ciel. Tout à l’intérieur était luxe et somptuosité. On pouvait se promener sous une verrière servant d’entrée, ou discuter sous les grandes coupoles du hall. Enfin, la décoration était soignée puisque l’immeuble abritait de nombreuses sculptures et ouvrages  de ferronnerie d’art.

En 1968, plusieurs bâtiments exceptionnels de New York datant du début du XXe siècle furent détruit tout comme ce détenteur de record de hauteur. Autre fait intéressant, le Singer building fut avant les tristes attentats des tours jumelles, en 2001, le plus grand bâtiment jamais détruit à New York.

Le singer building en chiffres

  • Plus de 40 entreprises ont été impliquées dans le processus de construction
  • Près de 100 contrats de construction ont été attribués.
  • Lorsque l’ajout de la tour a été achevé en 1908, son toit mesurait 187 m de haut
  • 68 100 m2 de terre cuite ont été utilisés pour les briques de la façade et les cloisons intérieures.
  • 42 m3 de pierre bleue de North River ont également été utilisés ainsi que 1 940 000 kg de calcaire
  • Pour les éléments décoratifs, 101 tonnes de tôle de cuivre ont été utilisées
  • Il y avait 7 915,6 m2 de verre dans l’ensemble du bâtiment

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.