Toponymie: Origine des noms de villes (4/x)

Si vous connaissez bien le sud de la France, et particulièrement ma région adoptive: le sud-ouest, vous n’aurez pas manqué de constater qu’un grand nombre de villes portent le nom de « Villefranche », auquel on a apposé le nom de la région pour les différencier. On trouve notamment:

  • Villefranche-d’Albigeois (Tarn)
  • Villefranche-d’Allier (Allier)
  • Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales)
  • Villefranche-de-Lauragais (Haute-Garonne)
  • Villefranche-de-Lonchat (Dordogne)
  • Villefranche-de-Panat (Aveyron)
  • Villefranche-de-Rouergue (Aveyron)
  • Villefranche-du-Périgord (Dordogne)
  • Villefranche-du-Queyran (Lot-et-Garonne)
  • Villefranche-le-Château (Drôme)
  • Villefranche-sur-Cher (Loir-et-Cher)
  • Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes)
  • Villefranche-sur-Saône (Rhône)

Dans le cas présent, « franche » signifie « libre »: la ville franche était une ville dont la bourgeoisie s’était beaucoup enrichie (souvent grâce au commerce d’un produit en particulier: tissu, pastel…) et s’était affranchie du régime féodal d’un seigneur. De ce fait, la population se retrouvait soustraite aux obligations, essentiellement fiscales, qui pesaient sur la roture.

Cette pratique a permis à la bourgeoisie française de prendre son essor à partir du XIIIe siècle, favorisant le développement du commerce, des sciences, du système bancaire, etc.

A noter: bien que toutes les villes s’appellent pareil, leurs habitants ne portent pas tous le même nom. Si la plupart sont des villefranchois, certains sont des villefranchans (Villefranche-de-Panat) ou encore des caladois (Villefranche-sur-Saône).

A propos de l'auteur

Eusebe

Doctorat en physique du berlingot en poche à 12 ans (et demi, pour être honnête), il s'oriente vers une carrière de scalaglobuphile où tout lui réussit. Il inspire notamment Ernő Rubik et Galilée.
A 28 ans, devenu maître du monde, il décide que demain est annulé pour cause de désintérêt général.

Puis se ravise, pour publier des articles sur Culture Générale.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Les caladois sont effectivement les habitants de Villefranche sur saône mais cela n’a rien à voir avec le nom de la ville (ce qui est assez inhabituel).

    La calada est une rue pavée en provencal et une rue de ce type traversait la ville à sa construction, c’est un peu loin de la Provence et je ne sais pas comment ça a pu dériver jusqu’à nommer les habitants comme cela (peut être qu’un provençal avait trop abusé du beaujolais et a traité un habitant de caladois :p )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.