Put*** de bor*** de mer** !

Ah, ça fait du bien ! Ok, je le concède volontiers, je suis souvent grossier. Mais jamais vulgaire (enfin je crois) !

Des Grands Bretons de l’université de Keele se sont amusés à réaliser une petite expérience. Il ont demandé à 60 étudiants du cru de bien vouloir plonger leurs mimines dans un récipient rempli d’eau glacée tout en proférant leurs gros mots et autres insultes favoris de façon répétée. Ils ont été ensuite invité à renouveler l’opération mais en ne laissant cette fois échapper de leurs bouches que des phrases dépourvues de ces vilains mots. Le résultat est sans appel : Aidés de leurs insanités verbales, les cobayes ont gardé leurs mains dans l’eau glaciale bien plus longtemps que lors de la deuxième plongée.

Les chercheurs  ont noté que le fait de jurer stimule les centres émotionnels de la partie droite du cerveau alors que la production du langage se fait généralement via l’hémisphère gauche. Et que, de plus, les personnes peu enclines aux jurons d’ordinaire profitaient quatre fois plus de l’effet analgésique.

Alors si vous avez mal, jurez ! Puisqu’on vous dit que c’est pour votre bien, bordel !

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

12 commentaires

Laisser un commentaire
  • donc il ne faut pas jurer tout les jours pour jouir de cette analgésique naturel!!!
    merci , putain de bon billet!

    signé: un lecteur assidu qui vous remercie

  • Le titre m’a fait rire : « Put*** de bor*** de mer** ! » si l’on enlève les  » *  » Cela donne Pute de bord de mer xD

    C’était voulu ?

  • J’adore,

    Ça devrait encourager les militaires à faire de la poésie à l’école pour mieux vivre les séances de torture sur le terrain.

    J’imagine que ça marche dans les deux sens aussi. C’est à dire que jurer fait durer le plaisir aussi. Put*** que c’est bon.

    Si c’est le cas, je comprend mieux l’existance de sainte-nitouche. Elle à tout compris, la sal***. Si je la rattrape je vais lui bourrer l’oreille de mots doux car je suis sûre qu’entendre le voisin jurer ça stimule aussi.

    C’est de la balle! une bombasse d’article. Mer***

  • J’ai toujours été un gros jureur, mais depuis quelques temps je jure de plus en plus souvent en anglais : on voit l’influence des séries américaines à base de mothafucka. :-/

  • Bonjour

    Je subodore l’explication de ce phénomène:
    Le juron n’est-il pas une forme atténuée de cri?

    Mais je n’en jurerais pas
    Jacques

  • Dommage de n’ avoir pas fait deux groupes de trente, un qui jure, l’ autre pas, et inverser ensuite. Ils en avaient peut-être assez la deuxième fois. Et l’ ambiance était probablement plus morose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.