L’info inutile du vendredi: le triple-double

Vous ne pouvez pas-nier (si je puis dire 🙂 ) avoir entendu parler de triple-double pour un basketteur ayant réalisé une bonne performance ; mais qu’est-ce ? D’où vient ce terme ?

« Double » est un raccourci pour « double digit », soit un nombre à deux chiffres. Il consiste, pour un joueur au cours d’un match, à réaliser au moins 10 unités parmi les catégories suivantes: points (et pas paniers !), rebonds, passes décisives, interceptions, contres.

On parle de triple-double quand un joueur réussi au moins 10 unités dans 3 des 5 catégories.

Notes:

  • – Si le triple-double est relativement courant, le quadruple-double est une performance extraordinaire ; elle n’a été réalisé qu’à 4 reprises en NBA depuis 1974 (avant 1974, contres et interceptions n’étaient pas comptabilisés dans les x-double, ce qui rendait la performance encore plus complexe à accomplir).
  • – Deux quintuple-double ont été identifiés (au moins 10 unités dans les 5 catégories), à chaque fois en championnat US universitaire féminin.
  • – On parle de double double-double quand un joueur marque 20 unités dans 2 catégories, ou de triple double-double pour 30 unités dans 2 catégories.
  • – Wilt Chamberlain a réalisé le seul double triple-double (20 unités dans 3 catégories) de l’histoire de la NBA, en 1968 : au cours d’un match il a marqué 22 points, pris 25 rebonds et fait 21 passes décisives.
Il ne me reste qu’à souhaiter bon courage à ceux qui essaieront de caser cette expression lors du prochain match de leur fiston. 🙂

Sources: wikipedia (FR et EN)

A propos de l'auteur

Eusebe

Doctorat en physique du berlingot en poche à 12 ans (et demi, pour être honnête), il s'oriente vers une carrière de scalaglobuphile où tout lui réussit. Il inspire notamment Ernő Rubik et Galilée.
A 28 ans, devenu maître du monde, il décide que demain est annulé pour cause de désintérêt général.

Puis se ravise, pour publier des articles sur Culture Générale.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Merci pour l’info (même si je connaissais déjà) claire et bien expliquée. Un petit complément sur une autre expression : le alley oop ! Cette expression est utilisée lorsqu’un joueur attrape le ballon en l’air et effectue un dunk dans la foulée (le ballon vient la plupart du temps d’une passe d’un de ses coéquipiers). Cela vient du français « allez hop ! ». A l’origine, on utilisait cette expression en football américain, pour désigner le fait que le quarterback fait une longue passe vers l’avant, généralement par désespoir car aucune autre solution n’est possible, et cette passe est quand même réceptionnée par un de ses coéquipiers (elle est donc réussie). Le terme Alley oop ayant migré en basket, il fallu trouver un autre nom, mais bon, pas un nom pourri, un nom qui soit digne de l’exploit. Du coup aujourd’hui, cette action s’appelle une passe Hail Mary. Pour ceux qui ne sont pas spécialistes de la langue de Shakespeare, en français ça donne « Je vous salue Marie ». Rien que ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.