Pourquoi dit-on « un cardiologue » et « un ophtalmologiste » ?

Cet article a été publié par Dorian dans le cadre du concours d’août.

L’autre jour, je devais prendre rendez-vous chez l’oculiste afin de vérifier ma vue. Mais ce jour-là, je n’avais pas utilisé le terme « oculiste » mais « ophtalmologiste » avec hésitation. Il me faut avouer que je n’avais encore jamais rendu visite à un « ophtalmo » et je ne savais pas quel suffixe employer entre « -logue » et « -logiste ». D’où cette interrogation pertinente : pourquoi utiliser deux suffixes pour une même (?) signification ? Y a-t-il une différence entre les deux ?

Aujourd’hui, bon nombre de professions médicales et spécialistes scientifiques peuvent arborer les deux suffixes. C’est le cas de l’ophtalmologie. Quel que fût le suffixe adopté, je n’aurais pas été dans l’erreur. Puisqu’il n’y a aucune différence de sens, pourquoi employer deux mots très similaires là où un seul suffirait ? Cela embrouille plus qu’autre chose !

Pour cela, il faut se pencher sur la formation et l’étymologie de chacun des suffixes. Il ne fait nul doute que tous deux sont issus du suffixe exprimant le statut nominal « -logie » venant du grec ancien λόγος (logos) qui signifie « étude ». Le suffixe « -logiste » est uniquement utilisé pour désigner les spécialistes scientifiques tandis que « -logue » désigne également un type de discours (épilogue, monologue) ou un type de relation (homologue).

Le suffixe « -logiste » est un suffixe agglutiné ; c’est-à-dire qu’il est composé de plusieurs suffixes ; c’est un suffixe complexe, en quelque sorte. Ce suffixe est le résultat de l’opération « -logie » + « -iste ». Le suffixe « -iste » désigne les personnes partisanes d’une doctrine ou d’un courant (les impressionnistes, les créationnistes…) ou l’agent d’une action (un oculiste, un pianiste…).

Le suffixe « -logue », plus récent que « -logiste », apparaît au XVIIe siècle. Cependant, le suffixe « -logiste » était davantage apprécié, à l’époque. C’est ainsi que le terme « biologiste » a perduré, contrairement à « biologue », forme originelle de la profession. Dans ce cas, on peut supposer que le suffixe « -logiste » est formée à partir de « -logue » et de « -iste ». Cependant, à partir du XIXe siècle, le suffixe « -logue » est privilégié.

Le suffixe d’une profession ou spécialité scientifique permet de donner des indices sur la date de la formation du nom. En effet, si un terme suggère uniquement l’emploi de « -logiste », son origine peut être antérieure au XVIIe siècle. S’il ne suggère que l’emploi de « -logue », son origine est davantage récente (à partir du XIXe siècle). Si le terme accepte les deux suffixes, il est probable qu’il ait été formé entre le XVIIe et le XIXe siècle. Ceci n’est absolument pas établi, ne repose que sur la logique et ne doit pas manquer d’exceptions.

Cette question ne se pose pas pour toutes les langues. En effet, si on regarde de plus près, nos voisins d’outre-Manche n’utilisent que le suffixe « -logist » (équivalent anglais de « -logiste ») alors que les Russes font exclusivement usage de « -лог » (équivalent russe de « -logue »).

Sources : Wiktionnaire et Pourquoi certains noms de spécialités professionnelles finissent-ils en « logue » et d’autres en « logiste » ? sur Yahoo! Questions.

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

7 commentaires

Laisser un commentaire
  • Le suffixe « -iatre » est utilisé afin de désigner les médecins spécialistes tels que le psychiatre à différencier du psychologue (dont le niveau d’étude diffère).
    Il en va de même pour le pédiatre, qui ne pratique pas le même métier que le pédologue/pédologiste ; et le gériatre qui diffère légèrement du gérontologue/gérontologiste (la gériatrie est une branche de la gérontologie).

  • Marrant ça, j’aurais presque mis ma main à couper que j’avais déjà fait un article sur le sujet, mais je ne le retrouve pas. Et à la réflexion, il me semble que j’avais commencé l’article puis que je n’avais trouvé d’autre réponse que « il n’y avait pas de différence ; c’est un peu à la meilleure sonorité ou à la préférence de chacun ».
    Merci donc pour cette précision 🙂

  • Il me semble que:
    Le psychologue a suivi une formation universitaire de 5 ans en psychologie.
    Le Psychiatre a un diplôme de médecine avec une spécialité psychiatrie (traitant des maladies mentales graves).
    Le psychothérapeute a un diplôme de médecine avec une spécialité psychothérapie (traitant les personnes souffrant de troubles psychologiques, plus léger).
    Le psychanalyste est quelqu’un (généralement ayant eu une formation ci-dessus) qui a terminé sa propre psychanalyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.