Mûr, pas mature!

Voilà un article qui vient du cœur car à chaque fois que j’explique ça personne ne me croit et je n’ai pas souvent le dictionnaire de l’académie française dans ma poche pour le prouver 🙂

Le mot mature (ou plutôt mâture) ne s’emploie pas pour qualifier une personne  mais désigne uniquement l’ensemble des mâts d’un bateau…

J’ai ici l’occasion de le prouver avec la seule définition du mot dans le dictionnaire de l’académie française (très utile ce dico) :

MÂTURE n. f. XVIIe siècle. Dérivé de mât.
1. Ensemble des mâts d’un navire. La mâture d’une goélette. Bois de mâture ou, ellipt., mâture, bois propre à faire des mâts. Se dit parfois de la partie haute du gréement. Monter dans la mâture. 2. Vieilli. Atelier et magasin où l’on confectionne, répare, conserve les mâts et les bois de mâture.

On ne dit donc pas que quelqu’un est mature.

Par contre le mot approprié est mûr :

MÛR , MÛRE adj. XIIe siècle, meür. Issu du latin maturus, de même sens.
1. Qui a atteint son plein développement, en parlant des produits de la terre. Blés, épis mûrs. Raisins mûrs. Pommes mûres. Ce melon n’est pas mûr. Par anal. Cet abcès est mûr, il est près de crever, de percer. Fig. Cette affaire est mûre, elle est parvenue au moment précis où il convient qu’on s’en occupe, qu’on songe à la conclure. Subst., dans l’expression familière En voir des vertes et des pas mûres, éprouver toutes sortes de contrariétés, de difficultés. 2. En parlant d’une personne. Qui a atteint l’âge où toutes les qualités, toutes les capacités sont pleinement développées. Homme mûr, femme mûre. Par méton. L’âge mûr, qui fait suite à la jeunesse et aux premiers temps de l’âge adulte. Spécialt. Qui montre un esprit sage, posé et réfléchi. Une personne mûre et digne de foi. Cet enfant est mûr pour son âge. Par méton. Dans les expressions Mûre réflexion, mûre délibération, où l’on pèse toute chose avec soin. Nous ne pourrons nous décider qu’après mûre réflexion.

Et comme vous pouvez le constater, c’est bien le même mot que pour les fruits.

Mais me dit-on souvent : « tu dis n’importe quoi, on dit bien la maturité »

Comme je répond souvent : « exactement comme pour les fruits, dont on parle de maturité, qui mûrissent et qui deviennent mûrs! »

En effet :

MATURITÉ n. f. XVe siècle. Emprunté du latin maturitas, de même sens.
1. État où sont les fruits, les grains, les légumes quand ils sont mûrs. Ces fruits ne viendront pas à maturité avant plusieurs jours. Ce raisin est à son point de maturité. Par anal. SYLVIC. État du bois bon à couper. 2. En parlant d’une personne. État de développement complet des forces physiques et intellectuelles. La maturité de l’âge. Maturité d’esprit ou, absolt., maturité, fermeté, autorité dans le jugement, auquel on parvient avec l’âge ou l’expérience. Il manque encore de maturité. Par ext. Son talent est en pleine maturité. Il a atteint la pleine maturité de son style.

Ben ça soulage 😉

A propos de l'auteur

lieutenant

Lieutenant est un contributeur de longue date puisque mon premier article remonte à février 2008 mais au fil du temps écrit de moins en moins régulièrement.

Mes articles préférés sont ceux qui portent sur la langue française comme l'origine des mots et des expressions. Je suis un grand fan du dictionnaire de l'académie française. Cependant je porte aussi un vif intérêt à tout ce qui est science ainsi qu'informatique bien que n'étant ni scientifique ni informaticien...

J'essaye de ne pas trop partager mes idées d'articles avec Commandant car celui-ci a déjà fait preuve de fourberie et m'a volé des idées mais je ne peux rien faire contre un supérieur hiérarchique!

Je viens de m'installer à Paris, je vais en profiter pour essayer de recommencer à poster un peu plus régulièrement

Je vous transmet mes sincère salutations, vous lecteurs avec qui, à travers votre écran, je suis en intelligence

29 commentaires

Laisser un commentaire
  • La confusion pourrait venir de l’anglais. Dans cette langue, « mature » se traduit par « mûr » en parlant d’une personne.

  • En italien, mûr se dit « maturo », la maturité « maturità » (c’est d’ailleurs un diplôme équivalent à notre baccalauréat).
    On peut imaginer un amalgame dû à une francisation de l’italien.

    Et puis, il n’est pas nouveau le besoin de créer de nouveaux mots pour désigner ce qui existe déjà. Sur ce même site on avait déjà parlé de « au jour d’aujourd’hui » super redondance venant s’ajouter à « aujourd’hui » déjà redondant !

  • En italien, le « maturo » provient plus directement du maturus latin à l’origine du mot mûr.
    Je pense que la confusion vient surtout du fait qu’on parle beaucoup de la maturité et que les gens ne font souvent pas le rapprochement avec la maturité d’un fruit alors que c’est bien le même mot…
    D’autant plus qu’on dit immature, ce qui peut aussi porter à confusion 🙂

  • Bonjour,
    Dans le dictionnaire TV5, il existe un adjectif « mature » sans accent circonflexe dont voici la définition :
    > mature
    (adjectif)
    Parvenu à maturité, en parlant d’une cellule vivante.
    Terme qualifiant les poissons femelles qui vont frayer.
    [psych.] Qui a atteint sa maturité.
    Erreur de leur part ? Je vais de ce pas vérifier sur d’autres dictionnaires.
    (source : http://dictionnaire.tv5.org/dictionnaires.asp?Action=1&mot=mature&che=1)

  • Il s’agit peut-être de jargon psychanalytique, qui n’est pas un gage de correction…
    « Mûr » est préférable à « mature » lorsque l’on parle de personnes.

  • Bonsoir tout le monde.

    Eh bien, tout d’abord l’adjectif mature (sans accent) existe comme l’ont fait remarquer certains, et ce n’est pas un anglicisme…
    Ce n’est ni un terme à bannir ni du jargon.

    C’est un doublet de mûr (i.e. un mot issu du même terme latin – maturus) ; et comme tous les doublets, le sens de chacun se spécialisera plus ou moins. « Mûr » qualifiera plutôt le développement physiologique, « mature » le développement psychologique.

  • Re-bonsoir pour un post-scriptum.
    Pardon, un oubli : je suggère amicalement à lieutenant de ne surtout pas consulter le dictionnaire de l’Académie F. – du moins ce n’est pas la Bible !(voir mon commentaire à un post précédent sur l’origine des mots) ; le Robert lui sera bien plus profitable.

  • Certes le Dictionnaire de l’académie française n’est pas la bible mais il permet d’avoir un aperçu rigoureux de la langue française.

    Un de mes problèmes avec le Robert est que l’on ne sait pas vraiment qui décide d’intégrer de nouveaux mots ni en quelle qualité ni comment la décision est prise, ni ce qui a motivé cette décision.

    En réalité je considère les nouveaux mots du Robert comme des abus de langage tolérés mais pas corrects pour autant…

    Qui a dit que je suis psychorigide? 🙂

  • Le dictionnaire de l’Académie est rédigé par des « amateurs » (dans tous les sens du terme, donc pas forcément péjoratif) et publié avec un grand retard sur l’état réel de la langue ; il n’est en aucun cas rigoureux – en tout cas pas plus que d’autres ; le Robert est publié et mis à jour par des linguistes…
    Maintenant, tout dépend de ce qu’on attend d’un dictionnaire : l’état réel (mais toujours incomplet) de la langue, ou une norme arbitraire ? Quelles sont les compétences linguistiques de l’académicien VGE ?

  • Beaucoup de gens ont pris l’habitude de chercher des « blonde mature » sur les sites pornos. Cherchez pas, tout part de là.

  • Grâce au commentaire de Jean-Michel, j’en déduis que, sur les sites pornos, le développement psychologique est fondamental 🙂
    Franchement je sais pas où le Robert a déjà entendu l’utilisation de mature pour un développement psychologique. (Je pense que ce doit être le Robert d’une blonde 😉 )
    Pour moi le mot n’a de sens qu’en terme de développement biologique où il s’agit de l’un des stade de maturité. Pour le reste soit on dit être mûr ou être à maturité soit on fait un anglicisme (ça n’empêche pas forcement les gens de comprendre).
    Franchement, les psychologues disent réellement de quelqu’un qu’il est mature ou non? Ça fait froid dans le dos.

  • Merci!!!!!! Je pense imprimer votre article pour le mettre sous le nez de ma directrice qui m’a reprise quand j’ai dit d’un enfant qu’il n’était pas mûr… « Euh non, mature »…
    Mouah ah ah!!!!!

    Comme vous dites, CA SOULAGE!!!!

  • Bonjour tout le monde,
    je découvre ce site depuis peu et m’y amuse beaucoup…
    En tombant sur cet article, j’ai effectué une rapide recherche et me suis rendu compte qu’il n’était pas(plus) tout à fait juste…

    Extrait du même dictionnaire de l’Académie Française :

    MATURE adj. XIIIe siècle. Emprunté du latin maturus, « mûr ».
    Qui a atteint la maturité. BIOL. Une cellule mature. Spécialt. Se dit d’un poisson prêt à frayer.

    Source:
    http://nouveau-dictionnaire.la-connaissance.net/definition-nouveau-dictionnaire_mot-mature_3_m_a_29133.html

    Même si la définition apporte une origine du mot du XIIIe siècle, il s’agirait d’un mot nouvellement intégré aux autres mots dudit dico (allitération). (Je n’ai pas retrouvé votre définition dans la nouvelle version du dictionnaire, seulement dans l’ancienne)

    http://www.academie-francaise.fr/le-dictionnaire-la-9e-edition/exemples-de-mots-nouveaux

    Pour compenser la perte de ce sujet de conversation, amusez-vous, en regardant votre téléviseur, à compter tous les débats et les sujets « clôturés »

    (sur ce même site)
    http://nouveau-dictionnaire.la-connaissance.net/definition-nouveau-dictionnaire_mot-cloturer_3_c_l_8699.html

  • C’est Jean-Michel qui avait raison.

    Lorsqu’il qualifie une personne, « mature » est un doublet de « mûr ».
    Le premier étant préféré pour évoquer le développement physiologique, le second pour le développement psychologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.