Le mot du mercredi : Mithridatisation

poisonDu verbe mithridatiser, verbe du premier groupe donc mais on s’en fout car on ne va pas s’amuser à le conjuguer vu comment c’est déjà difficile à prononcer  à l’infinitif.

Il fut une fois le roi Mithridate VI Eupator, qui vécut en Grèce de 132 à 63 avant le Petit Jésus. Mimi (on va l’appeler comme ça, hein, c’est plus court) perd son père bien aimé vers 120 av. J.-C, assassiné. Assassinat fomenté par sa propre mère (la mère de Mimi) car elle avait soif de régence. Mimi se retrouva donc presque le seul mec au milieu d’une mère meurtrière, 5 soeurs et 1 frère. Les meurtriers de son père qui n’étaient pas contre remplacer ce dernier commencèrent alors à attenter à la vie de Mimi lui même, premier sur la liste de l’accession au trône. Ils tentèrent de provoquer un accident de cheval, mais surtout n’avaient de cesse que d’introduire des poisons dans sa nourriture. Mais le jeune Mimi repéra ces manèges et la légende raconte qu’il décida alors, pour fuir ces dangers, d’aller s’exiler dans la montagne. Là, il aurait eu l’idée d’ingérer progressivement des doses de plus en plus grandes de divers poisons afin de s’en immuniser au final. Même s’il ne pouvait l’imaginer lui même, il se mithridatisait (j’avais pourtant dit qu’on n’allait pas s’enquiquiner à le conjuguer ce verbe…). Revenu en son royaume sa vie ne fut que guerres contre les Romains. A 69 ans, détrôné par son fils Pharnace, Mimi tenta de s’empoisonner mais c’était sans compter sur la mithridatisation. Dans l’impossibilité de mourir via des substances généralement létales, donc, il se résigna à demander à l’un de ses soldats de lui régler son compte…

Donc pour ceux et celles qui n’auraient pas capté, la mithridatisation c’est la tolérance à l’égard d’une ou plusieurs substances toxiques acquise par la prise successive et croissante en doses des dites substances. On parle d’ailleurs souvent de mithridatisation chez les apiculteurs (venin des abeilles s’il faut vraiment que je précise).

La mithridatisation  fonctionne très bien : Cela fait plus de 40 ans que Depardieu se mithridatise au vin rouge, à chaque grosse cuite il ne trépasse jamais ! D’ailleurs depuis 2 ans, il tente une mithridatisation à la vodka… Oui, je sais, ce n’est pas bien de se moquer, mais j’étais en manque d’imagination pour une  conclusion foireuse…

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

4 commentaires

Laisser un commentaire
  • Il parait que des médecins ont étudié la mithridatisation du guitariste des Rolling Stones, Keith Richards ; la médecine ne comprenant pas comment un être humain pouvait absorber autant de drogues et d’alcool sans claquer. On m’avait dit ça au cours d’une soirée. À vérifier.

  • A propos de Keith Richards: sa mithridisation viendrait plutôt du fait qu’il faisait renouveler totalement son sang régulièrement (un vrai vampire)! Ou est ce une légende urbaine?

  • @ Iza : Cela aurait rendu encore plus grande la légende des Stones, mais c’est effectivement une légende urbaine (tout comme il aurait sniffé les cendres de son père). 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.