D’où vient l’AZERTY

Petite question que je me suis posé récemment, pourquoi les touches des claviers sont elles organisées de cette manière.
D’après ce que j’ai pu trouver sur le sujet tout à commencé avec la machine à écrire, nommée « Typewriter », inventée par Christopher Latham Sholes. Dans sa première version la machine en question, les touches étaient arrangées de manière alphabétique. Le système consistait à faire marteler la feuille avec des petits tampons au bout de tiges, actionnés mécaniquement par la pression sur les touches. Le retour du tampon était relativement long, le temps de remise en place dépendait de la gravité. Il en résultat donc, que lorsque deux touches voisines étaient actionnées consécutivement, le tampon montant s’entrechoquait avec le tampon descendant de la touche précédente.
L’idée « géniale » de Sholes, plutôt que de revoir le mécanisme a consisté à séparer les touches fréquemment consécutives. Les touches correspondant aux paires de lettres les plus usitées dans la langue anglaise ont été réparties aux extrêmes du clavier. De cette manière, la vitesse de frappe est ralentie et les tiges tenant les tampons se coincent plus rarement. Il força l’arrangement des lettres pour que les lettres de « Typewriter » se trouvent sur la première ligne. Ainsi naquit le clavier QWERTY, qui chose amusante, ne contenait même pas de 1, celui ci devait être remplacé par un I. Le clavier AZERTY est une adaptation aux pays francophones du QWERTY.
Par la suite de nombreuses améliorations ont été apportées à son invention, comme la touche 1, le shift et surtout un ressort, qui permettait alors aux tiges de revenir plus vite. A partir de ce moment, la problématique d’entrechoquage des tiges n’existait plus. Sholes proposa donc à son financier, l’armurier Eliphalet Remington, de revoir l’arrangement des touches pour en faire un canevas plus logique. Ce qui fur catégoriquement refusé pour des raisons commerciales…
Nous utilisons donc un arrangement de touches créé pour être anti-ergonomique…

Il existe aujourd’hui des alternatives peu répandues aux calviers QWERTY tel Dvorak qui est lié à l’analyse fréquentielle des caractères trouvés dans un corpus de textes propres à une langue spécifique.

A propos de l'auteur

commandant

13 commentaires

Laisser un commentaire
  • Merci pour ces explications. Mais regardez un peu nos claviers français de PC actuels. Que d’absurdités!
    Des touches inutiles accessibles facilement: ² § Arrêt-défil Pause/Attn Verr-num. ¤
    Des touches très utiles pas facile d’accès: @ € + lettres avec ^ et ¨ (cela aurait judicieux d’avoir le ê et le ï disponibles en direct)

    Alors que d’autres manquent cruellement:
    Ç, toutes les majuscules accentuées É À, guillemets ouvrants fermants « », ©, œ Œ etc.

    Sans oublier le clavier numérique… inversé par rapport à celui de nos téléphones!!!

  • Pour ce qui concerne les majuscules accentués, un bon OS doit te les donner en quasi direct…

    Quand je fais [MAJ + 2] (maj et pas shift !), j’ai un É… idem pour toutes les autres lettres accentuées… È Ç À É Ù

    Quand je vous dis qu’il est temps de passer sous Ubuntu !

  • La principale faiblesse du DVORAK est qu’il en existe plusieurs…Comment se jetter à l’eau et apprendre le dvorak « officiel » si il y a un risque que ce soit le clavier BEPO qui l’emporte… Mieux vaut attendre que ça se soit stabilisé pour s’y mettre.

    Sinon, je trouve ça mesquin de la part de commandant de me piquer mes idées d’article quand je le vois le week end. Si cela continue je te renierai en tant que frère 🙂

  • Billet intéressant, j’avais déjà entendu parler de cette histoire de tiges qui s’entrechoquaient.
    Mais j’avais également cru que le fait d’arranger les lettres ainsi était étudié pour optimisé la fréquence de déplacement des doigts sollicités…
    On taperait aussi vite avec un clavier ABCDEF ?

  • @soso Je pense qu’on taperait aussi vite avec un clavier ABCDEF si on en avait l’habitude… rappelle-toi ton premier contact avec un clavier, la difficulté que tu avais à trouver les lettres !
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.