Comment se renseigner sur la Grande Guerre

Lorsque l’on s’intéresse à un sujet d’histoire précis, il est toujours intéressant de se renseigner pour essayer de se faire un avis le plus neutre possible. En ce qui me concerne, j’aime étudier la Première Guerre Mondiale, parce qu’elle me plonge dans mes racines verdunoises.  Comment savoir quelles sont les causes de la Grande Guerre ? Comment le conflit a-t-il été géré par les généraux ? Quelles étaient les responsabilités des dirigeants et leur implication ? Autant de questions qui demandent des réponses précises et référencées.  Alors que les témoins de ce temps ont tous disparus (ou presque) plusieurs moyens s’offrent à nous pour s’imprégner de ce début du XXe siècle assez chaotique.

Fichier:Musée de la Grande Guerre de Meaux 15.jpg — WikipédiaLa visite de musées dédiés à la Der des ders de 14-18

Il en existe un peu partout où des batailles eurent lieu. Qu’ils soient de petite taille ( Fort de la Pompelle) tout près de chez moi ou réputés comme étant les plus grands musées d’Europe (Musée de la Grande guerre de Meaux) ,sur la guerre de 14 18 , on y découvre toujours des détails qui nous font un peu mieux comprendre une époque qui nous est de plus en plus lointaine. J’ai particulièrement apprécié traverser l’exposition du Musée de la grande Guerre de Meaux consacrée aux tranchées. C’est une immersion en plein cœur de l’histoire qui donne la chair de poule. Pour peu qu’on ait lu au préalable quelques ouvrages sur le sujet, on sentirait presque l’odeur de la poudre à canon nous chatouiller les narines ou entendrait les coups de marteau de ce Poilu en train de sculpter un obus.

La littérature sur la Première Guerre Mondiale

La bibliographie sur ce sujet est plus qu’abondante. Des bandes dessinées aux romans historiques en passant par les biographies et mémoires sans oublier les émouvantes lettres de Poilus, la lecture permet aussi de se documenter sur cette « drôle de guerre ».

Voici quelques-uns de mes coups de cœur :

  • À l’Ouest, rien de nouveau, roman d’Erich Maria Remarque, paru en 1929 sous le titre original «  Im Westen nichts Neues » :  on y découvre le point de vue pacifiste d’un jeune soldat volontaire allemand sur le front ouest.
  • Ceux de 14 de Maurice Genevoix : immersion au sein du quotidien des Poilus avec des passages durs et terribles relatant la réalité des combats.

Pour faire découvrir aux plus jeunes, ce pan de leur histoire; on trouve aussi de nombreux supports pédagogiques riches et adaptés à leur sensibilité. Citons par exemple le livre « Cheval de guerre » de Michael Morpurgo, la bande dessinée « A mains nues » sur les gueules cassées. Les musées (cités plus haut) constituent quant un eux , un support  de choix pour les historiens en culotte courte.


La Grande Guerre dans le 7 e Art

Affiche du film Joyeux Noël - acheter Affiche du film Joyeux Noël (5205) - affiches-et-posters.comLe cinéma s’est lui aussi largement emparé de ce sujet et on trouve de nombreuses « pellicules » relatant l’un ou l’autre des ennemis en présence et des évènements clés de ce conflit.

Pour parler de la Guerre, quoi de mieux que d’évoquer la Paix : c’est ce que j’ai aimé dans ce film de Christian Carion, tiré d’évènements réels :  Joyeux Noël. Il raconte un épisode de trêve sur le champ de bataille (près de Lille) , en pleines tranchées françaises, allemandes et écossaises. En ce soir de Noël, les soldats posent leurs armes et vont à la rencontre de ceux qui encore hier étaient leurs assaillants. On chante, trinque et tisse des liens entre combattants. Et mieux encore, on s’organise pour se mettre à l’abri mutuellement quand des bombardements sont annoncés dans les 2 camps.

J’ai aussi beaucoup apprécié Frantz de François Ozon. L’action se déroule juste après la Première Guerre mondiale, à Quedlinbourg en Allemagne.  Anna aperçoit un mystérieux jeune homme alors qu’elle se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé mort au combat. Ils se rencontrent et le lien étrange qui les lie, chamboulera à jamais leur existence.

 Et vous quels sont vos coups de cœur sur la Grande Guerre, vos lieux de mémoires favoris  ?

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.