Le président Felix Faure coquin

Le nom de Félix Faure, président de la troisième République de 1895 à 1899 n’est pas resté comme celui d’un grand homme d’état. S’il n’a dirigé les affaires que durant 4 ans, il a tout de même eu le temps de perdre un bras de fer diplomatique avec le Royaume-Uni à propos de la crise de Fachoda, et surtout, sa présidence a été marquée par la célèbre affaire Dreyfus au sujet de laquelle Faure s’est montré intransigeant (voire pire, lorsque l’on se remémore le climat assez largement antisémite de l’époque), refusant une révision du procès (c’est à lui que s’adresse Emile Zola dans son célèbre « J’accuse »). Comme quoi, on peut à la fois être un commerçant prospère et novateur (il fut l’un des premiers à acheter des cargaisons avant leur accostage) et même un libertin (voir plus loin), et à la fois avoir des principes rigides voire rétrogrades.

Plusieurs noms de voies et même une station de métro à Paris rendent honneur à Faure, mais l’histoire a surtout retenu les circonstances de la mort du seul président français jamais décédé dans l’enceinte du palais de l’Elysée, et dont on dit qu’il devint plus célèbre par sa mort que par sa vie… Clemenceau, un de ses farouches adversaires politiques déclara même à sa mort « qu’en entrant dans le néant, Faure avait dû se sentir chez lui ». Chouette ambiance 8-]

Comme je l’ai évoqué plus haut, Faure était un libertin forcené, et rencontrait notamment de manière régulière Marguerite Steinhel (dite « Meg »), une femme également mariée, qu’il recevra bientôt au Palais de l’Elysée. En février 1899, c’est lors d’un de ces rendez-vous galants que Félix Faure décède, a priori en pleins ébats.

Un article d’un journal satirique ayant indiqué que le président était mort durant l’acte sexuel, il n’en faut pas plus que la légende se mette en place et que les deux amants deviennent les sujets de plaisanteries grivoises et de bons mots.

A l’abbé arrivé sur les lieux et qui aurait demandé si le président avait « encore sa connaissance », on aurait ainsi répondu « non, elle est sortie par l’escalier de service », oubliant au passage son corset.

Marguerite Steinhel fut également surnommée « La Pompe funèbre », allusion au fait que c’est plus précisément durant une fellation que décéda le président.

Enfin, on attribue également à Clémenceau une délicate citation selon laquelle Faure « voulut être César, il ne fut que Pompée ».

En réalité, c’est une congestion cérébrale, c’est-à-dire l’augmentation soudaine de la quantité de sang au niveau du cerveau, qui a causé le décès : il semblerait donc que Meg n’y soit pour rien, excepté si la prétendue fellation a été appliquée sur le crâne du malheureux et/ou avec une pompe à piscine…

.

.

.Article simultanément publié sur Memesprit !

.

A propos de l'auteur

Avatar
Jika

Je me pose souvent des questions sur tout et n'importe quoi, et c'est d'ailleurs comme ça que j'ai débarqué sur ce site, auquel je participe depuis quelques mois. J'espère vous intéresser en découvrant avec vous les petites histoires qui ont fait l'Histoire, mon péché mignon, ou tout autre sujet qui me parait mériter un article :)
Et si vous êtes réellement fan, je co-gère un autre blog, http://memesprit.fr (ouvert à tous, d'ailleurs !).

12 commentaires

Laisser un commentaire
  • Une belle mort malgré tout 😉 …..ce coquin de Faure !
    (Bon et quand tu es Meg ca fou mal ! ! personnellement je pense que je serai qq peu …. CHOQUÉE :: :p ! dur dur de s’y remettre « sereine » )

  • Hello,
    Quelques fautes se sont glissées dans cet article, toutes identiques. Le mot « voir » prend un E quand il ne s’agit pas du verbe :

    « voire pire », « voire plus loin », « voir rétrogrades »

    Merci tout de même pour tous ces excellents articles qui font de nous des êtres plus cultivés. 😉

  • @Joss: « Voir plus loin », je ne dirais pas que c’est une faute. Pour le reste, ok.

    Et l’augmentation soudaine de sang dans le cerveau ne peut pas être due à une trop forte émotion, qqch comme ça ?

  • @ Bastien : j’espère que le « monsieur » dont tu parles est un président de la république, pas un rédacteur de ce blog 🙂

    @ Eusebe : je suis d’accord avec toi pour voir plus loin, voire encore plus loin.
    Et heu pour l’émotion forte, je ne sais pas… Faudrait faire un encéphalogramme en pleine action, ce qui a sûrement déjà été fait :p

  • C’est un triptyque : 1) Le déclin de l’empire américain, 2) Les invasions barbares et 3) l’âge des ténèbres. Je n’ai pas encore vu ce dernier, mais les deux premiers valent clairement le détour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.