Qui est Mr Gorsky ?

Je rappelle à nos illustres lecteurs que « Mr » signifie Mister (l’équivalent français, Monsieur, s’écrivant « M. »).

Or donc, qui est ce Mr Gorsky ?

Tout le monde connait l’immortelle phrase de Neil Armstrong, premier terrien à avoir marché sur la lune en 1969 : « Un petit pas pour l’homme, un pas de géant pour l’Humanité ». D’ailleurs, je me suis toujours demandé dans quel état d’esprit Armstrong avait prononcé ces mots : est-ce que c’était préparé depuis des mois ? Depuis la veille ? Est-ce qu’il avait le choix de dire ce qu’il voulait ? Est-ce qu’il avait répété devant sa glace ? Est-ce que c’est ça qu’il avait prévu de dire ? Cette phrase serait-elle devenue immortelle s’il avait plutôt dit « What the fuck, d’la balle j’achète ! » ?

Bref.

Toujours est-il qu’il paraîtrait (et là je passe au conditionnel car certaines sources qualifient l’information de légende urbaine), toujours est-il donc, qu’à la suite de ces quelques mots, Neil Armstrong en aurait prononcé quelques autres : « Good luck, Mr Gorsky ».

Et pourquoi donc ? Et qui est ce Gorsky ? Tu vas le dire oui ??!

Vous vous posez la question, comme ça, par curiosité, mais à l’époque, ce message mystérieux a provoqué des recherches frénétiques de la CIA et du FBI. On était effectivement en pleine guerre froide et la consonance crypto-russe du nom avait fait croire à certains qu’un espion soviétique s’envoyait en l’air aux frais du contribuable américain (genre le type aurait envoyé un message codé au Kremlin depuis la lune, alors que le monde entier avait les yeux braqués sur lui…).

Pendant près de 30 ans, Armstrong a refusé d’expliquer le sens de cette petite phrase, malgré les tracas que ça a pu lui causer à l’époque. Puis, en 1995, lors d’une conférence de presse à Tampa, Floride, Armstrong a dévoilé le mystère, M. Gorsky étant décédé peu de temps auparavant.

Quand il était gamin, le petit Neil (parce que Neil, ça va mieux à un gamin qu’Armstrong, qui rime avec seringue) jouait au base-ball avec un ami dans l’arrière-cour de sa maison. Son ami a frappé la balle qui a atterri juste au pied des fenêtres de la chambre à coucher de leurs voisins qui s’appelaient Gorsky.

Pendant qu’il se penchait pour ramasser la balle, le futur astronaute a entendu Mme Gorsky crier à M. Gorsky, « Une pipe ? Tu veux une pipe ? Je te ferai une pipe quand le gosse des voisins marchera sur la lune ! ».

Article simultanément publié sur Memesprit !

A propos de l'auteur

Jika

Je me pose souvent des questions sur tout et n'importe quoi, et c'est d'ailleurs comme ça que j'ai débarqué sur ce site, auquel je participe depuis quelques mois. J'espère vous intéresser en découvrant avec vous les petites histoires qui ont fait l'Histoire, mon péché mignon, ou tout autre sujet qui me parait mériter un article :)
Et si vous êtes réellement fan, je co-gère un autre blog, http://memesprit.fr (ouvert à tous, d'ailleurs !).

18 commentaires

Laisser un commentaire
  • Très sympa, et drôle en plus.

    Je me souviens de cette phrase dans le film Watchmen, dans le générique de début où on voit Armstrong marché sur la Lune avec le Dr Manhattan qui le film. Sur le coup je pensais qu’il s’agissait du nom d’un des autres astronautes. Merci d’avoir rectifié mon inculture.

  • Je ne sais pas quel crédit on peut leur accorder, mais ces personnes présentent effectivement cette anecdote comme une légende urbaine (document audio à l’appui) :
    http://urbanlegends.about.com/library/blgorsky.htm
    http://urbanlegends.about.com/od/dubiousquotes/a/ask_ul_gorsky.htm

    Après, on peut toujours ergoter en disant que l’énigmatique phrase a pu être retirée de l’enregistrement des premiers pas sur la lune… Il faudrait en fait trouver l’enregistrement de Armstrong expliquant le fin mot de l’histoire…

  • Par ailleurs je ne me souviens plus tellement des faits, mais pour un prochain billet on pourra raconter comment il a été le premier Homme sur la lune et non pas un autre qui avait été entraîné … pourquoi Amstrong et pas son compagnon de vol ?

  • très drôle mais juste une blague potache malheureusement:

    http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=22427
    « Tous ont démenti la rumeur à commencer par la NASA et Neil Armstrong lui-même.

    « Bonne chance, M. Gorski » n’a jamais été prononcé par aucun des membres de l’équipage lunaire en cette année 1969. La transcription intégrale des conversations enregistrées par la NASA faisant foi.

    Il ne fait aucun doute que cette histoire est en fait une blague destinée à divertir les internautes. »

    avec des sources en anglais (dont celle de _blank)

  • c’est une blague de Buddy Hackett
    aucune trace sur les enregistrements audio
    comme on peut de nouveau de voir maintenant que Neil ARMSTRONG n’est plus, ce n’était pas un drôle et il n’a pas été engagé pour l’être

  • Quand Neil Armstrong, l’astronaute de la mission Apollo 11, marcha sur la lune pour la première fois, il déclara  » C’est un petit pas pour l’homme, mais un grand bond pour l’humanité ». Ce ne fut pas la seule chose qu’il déclara: Alors qu’il était en pleine conversation avec Houston, il ajouta « Bonne chance Monsieur Gorsky ».

    Cette phrase resta une énigme très longtemps, surtout que les gars de la NASA avaient d’abord pensé que le Gorsky en question était un cosmonaute du programme russe… Mais après vérification, aucun Gorsky n’exerçait la fonction de cosmonaute ni en Russie, ni aux USA. Pendant des années, les journalistes qui interviewaient Armstrong ne manquèrent pas de demander à chaque fois ce que le « Bonne chance M. Gorsky » signifiait…. mais sans obtenir la réponse. Trente ans plus tard, alors qu’un reporter lui posait à nouveau la question, Armstrong répondit: – Monsieur Gorsky est mort maintenant. Je vais pouvoir répondre à votre question :

    Lorsque j’étais gosse, j’avais l’habitude de jouer au basket dans le jardin. Un jour, la balle atterrit dans le jardin du voisin; Au moment où j’allais la ramasser dans leur jardin, je suis passé devant la fenêtre de la chambre à coucher de M. et Mme Gorsky, nos voisins. Et là, j’ai pu entendre madame Gorsky qui disait à monsieur Gorsky :
    – Une fellation? Tu veux que je te fasse une fellation? Je t’en ferai une le jour où le gosse du voisin marchera sur la lune !

  • J’aurais A-DO-RE voir la reaction de mr.gorsky et de sa femme lorsque Neil Armstrong a dit cette phrase…
    J’ai remarqué -et c’est tres dommage- qu’il n’y avait aucun document racontant la vie de Mr.Gorsky ni de sa femme ou d’un membre de sa famille…

  • Outre le fait que ce n’était finalement qu’un hoax (honte à moi), l’histoire précise que le commentaire n’aurait été expliqué par Armstrong qu’après la mort de M. Gorsky : donc, a priori, pas trop de réaction…

  • Je vous suggère de retirer l’article.
    Il très haut placé dans google à la recherche « good luck mr gorsky », et les esprits pressés qui n’iront pas lire les commentaires (sûrement les 9/10e des lecteurs) repartiront avec l’idée que c’est une anecdote avérée.

  • Même si, comme c’est probable il s’agit d’une blague il est quand même savoureux d’imaginer que les milliards de $ investis par les États-Unis dans le programme Apollo aient pu servir à l’humble satisfaction du mystérieux Mr Gorski. Quelques décennies plus tard, un certain Bill (américain lui-aussi) est parvenu au même résultat avec un investissement bien moindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.