Qui était Judas ?

Petit préambule :

Il existe quatre évangiles canoniques, reconnus par les églises chrétiennes. Ce sont ceux de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Il existe également d’autres évangiles écrits au début de la chrétienté, qualifiés d’apocryphes, c’est à dire non reconnus par l’église.

Ceci étant dit, voici une petite histoire qui m’a semblé intéressante.

Il y a environ 30 ans a été trouvé en Égypte un manuscrit, aujourd’hui appelé codex Tchacos, et datant du IIIème ou du IVème siècle. Celui ci fut vendu plusieurs fois et sommeilla pendant 16 ans dans le coffre d’une banque en attendant de trouver un acheteur. L’une de ses propriétaires, une antiquaire suisse nommée Mme Tchacos et qui a fait en sorte qu’il soit étudié, lui donna son nom.

Dans ce codex comprenant différents textes, l’un était inconnu jusqu’alors. Il s’agit de l’évangile de Judas, et là vous voyez le lien avec le préambule. Quoi ? Judas a écrit un évangile ? En fait non. Cet évangile traite de la relation de Judas avec Jésus et a été écrit au début du IIème siècle par des membres d’un courant inspiré du christianisme primitif, aujourd’hui qualifié d’hérésie par l’église, le gnosticisme.

Voici un court extrait de ce texte qui nous permettra de mieux comprendre la suite.

« En vérité, je te le dis, Judas,
ceux qui offrent des sacrifices à Saklas [Passage manquant] Dieu …
[ Passage manquant de trois lignes] … tout ce qui est mauvais.
Mais tu les surpasseras tous.
Car tu sacrifieras l’homme qui me sert d’enveloppe charnelle.»

En 2006, après 5 années de restauration et d’études, une traduction en anglais accompagnée d’une analyse furent publiées par la national geographic society qui avait financé le projet. Cette publication, en s’appuyant sur le passage : « Mais tu les surpasseras tous. Car tu sacrifieras l’homme qui me sert d’enveloppe charnelle », tendait à montrer que Judas avait surpassé les autres apôtres en acceptant la mission la plus difficile, vendre Jésus à sa demande, afin que ses prédictions se réalisent et qu’il soit sacrifié pour racheter les péchés des hommes. Cette hypothèse fut vite contestée pour plusieurs raisons. Premièrement, quelques lignes avant, Jésus fait référence à « ceux qui offrent des sacrifices à Saklas », Saklas étant le dieux mauvais ou en tout cas imparfait des gnostiques. Si cette phrase vise Judas, cela signifie que Jésus savait que Judas allait le trahir, et quand il dit qu’il allait les surpasser tous, il ne parle pas de ceux qui suivent Jésus mais des autres adorateurs de Saklas. Deuxièmement, Judas n’est pas vraiment présenté comme le plus proche de Jésus dans le reste du texte, mais plutôt comme un mystique un peu cinglé, guidé par les étoiles et le destin.

Pour vous faire votre opinion, je vous renvoie à une traduction en français de cet évangile, celle en anglais étant facilement trouvable :

http://biblique.blogspirit.com/archive/2006/06/03/l-evangile-de-judas-en-francais.html

et au texte de la national geographic society (en anglais) :

http://ngm.nationalgeographic.com/2006/05/judas-gospel/cockburn-text/1

En bonus, une photo tirée de wikipédia représentant une page du codex Tchacos. On comprend mieux pourquoi ils ont mis 5 ans à le traduire et pourquoi il y a des blancs dans le texte…

Pour finir, comment Judas est-il mort ? Deux versions sont données dans le nouveau testament. Matthieu nous dit que pris de remord, il s’est pendu après avoir rendu les trente pièces à ses commanditaires. Mais dans les actes des apôtres, une autre version est donnée : Cet homme [Judas], ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombé, s’est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues. Je vous laisse choisir, perso j’ai une préférence pour la perte des entrailles…

Sources : les deux liens fournis et les pages wikipédia sur le Codex Tchacos, sur l’évangile de Judas et sur le gnosticisme.

NB : Tout commentaire abusif sur cet article sera mis hors ligne sans avertissement.

A propos de l'auteur

enlil

8 commentaires

Laisser un commentaire
  • Un article bien intéressant, mais s’il n’y a pas de commentaires c’est parce que tu as fait peur à tout le monde avec ta dernière phrase. ^^’

  • Ou alors c’est que tous les commentaires ont été censurés… Cela dit j’ai relu l’article sur la bible et l’homosexualité, et il avait été très commenté.
    Perso ce qui m’a surtout intéressé dans cette histoire, c’est qu’on puisse retrouver autant de temps après des ouvrages en si bon état, et aussi que des gens laisse se dégrader des objets d’une telle valeur historique pour faire monter les prix. J’ai lu qu’il avait bien plus perdu en 16 ans de coffre de banque qu’en 17 siècles auparavant. C’est carrément criminel de faire ça.

  • C’est un article intéressant concernant l’analyse des manuscrits, et les évangiles toussa. Cependant une remarque : le titre ne me parait au final pas si adapté que ça. 🙂

    Bonne continuation!

  • Le titre original était “Judas était-il un salaud ?”. Il a été modifié pour ne pas susciter trop de controverse. Cela dit, maintenant que vos le connaissez, vous pouvez donner votre opinion sur lui…

  • Article très intéressant et bien documenté. Ça fait plaisir à lire et ça permet d’animer les repas/discussions un peu mous. Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.