Qu’est-ce que « Hollywoodland » ?

Il y a quelques jours, je suis tombé sur un article sur le célébrissime panneau Hollywood planté sur l’une des collines de Los Angeles, aux Staïtes. Ces 9 lettres emblématiques du cinéma américain ont été rafraichies récemment, à l’aide d’une équipe de 4 ouvriers qui ont gratté, poncé puis repeint durant plus de 9 semaines les 9 panneaux emblématiques avec plus de 1300 litres de peinture. Jusque-là rien de passionnant, et la suite, deux de ces anecdotes dont j’ai la spécialité sur ce blog, est susceptible de ne pas vous intéresser davantage mais au moins ça vous aura appris quelque chose.

Saviez-vous que le panneau HOLLYWOOD indiquait à l’origine HOLLYWOODLAND ? Édifié en 1923 pour faire la publicité d’un programme immobilier du même nom -bientôt 90 ans, il était temps de lui blanchir les dents :p- , les quatre dernières lettres furent enlevées en 1949. Devenu l’un des sites les plus prisés de Los Angeles, le panneau commence cependant à se délabrer jusqu’à ce qu’il soit restauré une première fois dans les années 70 après une campagne qui a vu neuf donateurs « adopter » chacun une lettre pour la somme de 27.000 dollars.

Elles ont été de nouveau menacées lorsque des investisseurs possédant des terrains autour des lettres géantes firent part de leur intention de les vendre à des promoteurs immobiliers : mais le patron de Playboy, Hugh Hefner (petit jeu : trouve-le sur cette photo !), aida à la sécurisation du site en 2010 en compagnie du gouverneur de Californie de l’époque, Arnold Schwarzenegger, ainsi que d’autres sommités de Hollywood, tels Steven Spielberg ou Tom Hanks.

Et à propos de sécurité autour du site, sachez qu’il est absolument interdit de s’approcher des lettres géantes et que votre seule présence à proximité, repérée par des Rangers à cheval, des chiens, des détecteurs de mouvement, etc., est susceptible d’être réprimée d’une amende de plusieurs centaines de dollars et même d’une nuit en prison… On ne rigole pas, aux Staïtes.

Les autorités veulent non seulement préserver la zone, ce qui se comprend bien, mais également éviter les tragédies comme celle de Peg Entwistle, qui se suicida en 1932 en se jetant du haut du H (du H de Hollywoodland, si vous avez bien suivi). Tragédie hollywoodienne avant l’heure, elle reçut deux jours plus tard une lettre expédiée la veille de sa mort contenant une proposition de premier rôle dans une pièce de théâtre, dans laquelle le personnage principal qui aurait été le sien se suicide dans le dernier acte. C’est ça, le cinéma !

Article publié sur Memesprit.fr !

A propos de l'auteur

Jika

Je me pose souvent des questions sur tout et n'importe quoi, et c'est d'ailleurs comme ça que j'ai débarqué sur ce site, auquel je participe depuis quelques mois. J'espère vous intéresser en découvrant avec vous les petites histoires qui ont fait l'Histoire, mon péché mignon, ou tout autre sujet qui me parait mériter un article :)
Et si vous êtes réellement fan, je co-gère un autre blog, http://memesprit.fr (ouvert à tous, d'ailleurs !).

6 commentaires

Laisser un commentaire
  • Par « premier rôle », entends-tu qu’elle n’en avait jamais eu à Hollywood, ou que c’était le rôle principal de la pièce ? Dans le premier cas, ça semble faux car elle a joué dans Thirteen Women.
    Je n’ai toutefois pas trouvé trace de cette histoire de rôle qui lui était proposé juste avant sa mort, sauf dans l’article wikipedia en français…

  • Par premier rôle j’entends heu « premier rôle », pas « un premier rôle ».
    Et j’avais vu qu’elle avait joué dans au moins un film, y a même une vidéo dispo sur Youtube (mais dont l’intérêt aurait été limite).

    Pour ce qui est de la légende urbaine concernant cette proposition de rôle arrivant juste après sa mort, je me suis effectivement fié à la page Wikipedia pour raconter cette anecdote ; il y a d’autres rumeurs sur le sujet, comme par exemple que Liz Taylor envoya des fleurs à l’enterrement de notre actrice, ce qui est discutable, Elizabeth Rosemond Taylor ayant 7 mois au moment du suicide.

    Bref.

  • Bonjour, m’est je me suis toujours pausé la question, … pour quoi les 4 dernière lettre ont été enlevée ??
    Mercie d’avance 😀

  • @adrien073: le panneau publicitaire proposait d’acheter des « lands », des terrains et indirectement des maisons dans le quartier d’Hollywood (la ville a été rattaché à Los Angeles en 1910).
    Lorsque le panneau est restauré, il n’y a plus de programme immobilier et l’objectif est de fournir un symbole au quartier et a l’industrie qui y est désormais très présente. Le land n’a plus sa raison d’être.

  • Autre version à la disparition des 4 dernières lettres: à l’origine, le mot Hollywoodland comptait 13 lettres qui est un chiffre « tabou » chez les Américains (pas de 13 ème étage dans les ascenseurs par exemple) et le suicide de l’actrice Peg Entwistle fut donc interprété comme un mauvais présage. C’est pourquoi les 4 dernières lettres auraient été enlevées, pour revenir à un chiffre moins « dangereux »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.