Qu’on se le dise…

… une bonne fois pour toutes, Pink Floyd (groupe que j’admire beaucoup, mais tout le monde s’en fout) ne tient pas son nom de cet oiseau mangeur de plancton et autres crustacés (le krill et l’artémia donne la couleur rosée au plumage de la bête) et je vais mettre un point car cette phrase devient beaucoup trop longue.

Non Pink Floyd n’a JAMAIS voulu dire Flamant rose. En bon anglais ça se dit pink flamingo.

Le groupe doit son nom au premier guitariste de celui-ci, Syd Barret. Ce garçon était grand fan de messieurs Pink Anderson et Floyd Council, deux guitaristes de blues. Il a simplement eu l’idée d’accoller les prénoms de ces deux musiciens pour former le nom du groupe, ni plus ni moins.

Le nombre de gens qui se trompent sur le nom de Pink Floyd est tout simplement incroyable!! Faites le test autour de vous, demandez ce que veut dire Pink Floyd… Vous allez être surpris!

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

7 commentaires

Laisser un commentaire
  • Encore un doublon d’article…
    Il faut que tu fasse attention!
    Prend bien le temps de rechercher sur le site les anciens articles.
    Si tu avais tapé Pink floyd dans la barre de recherche en haut de cette fenêtre tu aurais vu qu’il y a déjà un article dessus sur le blog culture générale.

    http://www.culture-generale.fr/histoire/160-quelques-noms

    Encore un article de commandant, il va pas être content 😉

  • Désolé vraiment. Je commence juste à me familiariser avec le site. Je promets de faire attention pour les prochaines fois. Pour commandant : mille excuses!

  • C’est vrai que cet article est bien tourné, au pire faire référence au précédent, mais puisqu’il nous rajoute un espace commentaire, autant en profiter : Pink Floyd: The Wall est un film musical réalisé en 1982 par Alan Parker, fondé sur le double album conceptuel du groupe anglais Pink Floyd. Il utilise le psychédélisme de sa mélodie pour donner lieu à des scènes marquantes de la schizophrénie et de l’enfermement de soi-même, voilà ce qui arrive quand on travaille trop à l’école et qu’on a une mère trop envahissante 😉

  • Merci Billx, je vais le partager sur mon facebook pour que les gens arrêtent de prendre le meilleur groupe du monde pour un oiseau!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.