Qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, qui c’est celui-là ?

Bonjour les amis !

Récemment, j’étais en train de me creuser le ciboulot pour trouver quelque chose intéressant (et d’inédit) à vous mettre sous la dent, quand, sur France Info, est passée une interview du nouveau directeur des programmes de France télévision, Bruno Patino.

Ce dernier indiquait à Philippe Vendel qu’il souffrait d’une affection cognitive rare, heureusement bénigne, mais pour le moins curieuse : La prosopagnosie, dont j’avais eu la chance d’entendre parler en début d’année.

Merci France Info, merci M. Patino et merci M. Vendel, je tiens mon nouveau sujet. 😀

La prosopagnosie, du grec Prosopon => « Visage », et Agnosia => « Ignorance » est un trouble neurologique empêchant la reconnaissance des personnes d’après un examen visuel des traits du visage. Ce trouble peut provenir d’un traumatisme crânien, mais certaines personnes en sont atteintes de manière héréditaire.


(J’indique par avance que j’écrirai « prosopagnosique » pour désigner les personnes atteintes de ce trouble, même si ce mot est un néologisme, car « Personne souffrant de prosopagnosie », c’est beaucoup trop long à écrire !)

Concrètement, un « prosopagnosique » est incapable de reconnaitre quelqu’un d’après son faciès, même s’il s’agit d’une personne qu’il voit tous les jours : Voisins, collègues, vedettes, amis et même ses proches ! Ils ne se reconnaissent même pas forcément eux-mêmes en photo, comme en témoignait David Fine, un chirurgien britannique atteint de prosopagnosie héréditaire, dans un article du blog du Monde « Passeur de sciences » (2 janvier 2013).

Attention, cela ne veut pas dire qu’un prosopagnosique ne peut reconnaitre personne. Ils sont généralement très attentif à la voix des individus, et les éléments visuels évidents ne leur échapperont pas : Cicatrices, embonpoint, couleur de peau, couleur des yeux, coiffure, barbe, percings, tatouages, …

Concrètement, si un séduisant prosopagnosique est marié à une suédoise et que vous êtes japonaise, je veux bien votre numéro n’espérez pas vous faire passer pour sa douce ! Par contre, si vous êtes vous aussi blonde aux yeux bleus avec une taille, une longueur de cheveux et une silhouette comparable, vous pouvez tenter de l’abuser. (Mais ça ne serait pas très moral.)

Même si, dans le cas d’un traumatisme, la prosopagnosie est parfois liée à d’autres types d’agnosie (difficultés de perception et d’analyse visuelle), ce n’est pas systématiquement le cas, et un prosopagnosique sera tout à fait capable de reconnaitre un objet d’un autre, même analogues et ressemblants.

C’est d’ailleurs ce qui déconcerte le plus les neurologues dans ce trouble : Cela n’affecte que les traits caractéristiques du visage, et a priori que les visages humains.  On rapporte le cas d’un berger atteint de prosopagnosie qui était malgré tout capable de discerner à coup sur et à l’oeil ses moutons.

Voilà, si le coeur lui en dit, je laisse Kae rebondir sur les Noppera Bo et autres youkaïs, car je ne suis pas suffisamment calé en la matière. 😉 (Rhôôôôô la technique déloyale pour faire bosser les autres !!!  :p)

A bientôt !

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prosopagnosie
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/tag/prosopagnosie/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Noppera-b%C5%8D

 

 

A propos de l'auteur

Avatar
Procillus

- Ancien étudiant en archéologie (Antiquité et plus spécialement monde Romain, archéozoologie et céramologie), j'ai suis au final devenu simple secrétaire. (ben oui, il faut bien faire bouillir la marmite !).
- Militant pour les modes de déplacements actifs (vélo urbain), et cyclorandonneur.
- Passionné par les civilisations anciennes, par la culture japonaise, même si je crois au final n'en connaitre que très peu.

"La curiosité, lorsqu'elle est mise au service de l'intelligence, est la plus grande des qualités." Barjavel.

8 commentaires

Laisser un commentaire
  • Tiens, c’est marrant, j’avais moi-même commencé à écrire un article sur le sujet mi-février, mais mon épouse m’a affirmé que ce sujet était largement traité sur de nombreux médias depuis quelques mois, et que je n’apprendrais probablement pas grand chose à grand monde.

    J’avais eu connaissance du phénomène en lisant l’article de passeur de sciences (cité dans les sources). J’avais notamment apprécié le passage suivant:
    « En général, je peux me retrouver sur une photographie à condition de savoir que j’y figure. Je l’examine de manière systématique, regardant tous les hommes et attachant une attention particulière aux vêtements : j’ai l’habitude de m’habiller avec des couleurs vives, ce qui m’aide. […] Mais si la photographie a été prise sans que je m’en aperçoive, c’est bien plus compliqué et, si l’on ne me donne pas d’indices, je n’arrive pas à me trouver moi-même. »

    J’aime aussi l’idée du berger qui se ferait engueuler par sa femme parce qu’il n’est pas capable de la reconnaître alors qu’il reconnaît ses moutons 😀

  • « J’aime aussi l’idée du berger qui se ferait engueuler par sa femme parce qu’il n’est pas capable de la reconnaître alors qu’il reconnaît ses moutons 😀  »

    Je n’y avais pas pensé !!!

    Merci, tu viens d’illuminer ma journée ! ^^ 😀

  • J’ai découvert ça dans un bouquin écrit par un neurologue : L’Homme qui prennait sa femme pour un chapeau. Le cas dont parle ce livre avait une agnosie plutôt extrême !

  • Malheureusement, je suis très loin de bien connaître les démons et fantômes japonais, mais je trouve que c’était une excellente idée de prendre comme illustration un fantôme sans visage !
    Et je n’avais encore rien lu sur le sujet, donc j’ai appris quelque chose, merci. Ça m’a fait pensé à un autre trouble neurologique, plus grave encore, décrit parmi d’autres troubles dans le livre « L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau » (le titre parle de lui-même), écrit par un médecin britannique lui-même atteint d’une hypersensibilité olfactive.

  • Ah bah tiens, je me suis fait griller par ArthurHoaro. :-p
    Et après une petite recherche, le médecin auteur du livre n’est pas Britannique, mais Américain d’origine britannique. C’est dit !

  • Heu … Soap, tu aurais un lien là dessus ?
    Tu parles du film de Cassavetes ?

    Parce que sur les fiches que j’ai lues, ils ne parlent jamais de prosopagnosie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.