Qu’est-ce que a Tough Guy Competition ?

Chaque année a lieu dans les West Midlands anglais la Tough Guy Competition, la course – épreuve sportive en un jour la plus dure du monde. Disputée chaque année à la fin janvier (il existe aussi une version estivale de la course, appelée Nettle Warrior), au plus fort de l’hiver, elle a réuni lors de la dernière édition près de 5000 foldingues.

L’an passé, après avoir signé leur « death warrant », un document exonérant l’organisation de toute responsabilité en cas de décès (on n’est pas là pour rigoler !), ces  5000 participants s’étaient élancés à l’assaut des 21 épreuves que comporte la course : après un cross initial de 9,6 km, les concurrents ont dû grimper des murs et s’arracher les mains sur des cordes ; ramper dans un tunnel étroit autrefois utilisé pour les eaux usées ; négocier les « tentacules de la méduse », des câbles pendants, dont certains envoient une charge électrique assez puissante pour faire sursauter un taureau ; traverser des étangs remplis de boue et de crottin de cheval ; parcourir des bottes de foin en feu ; nager dans de l’eau glaciale à travers un tunnel sous-marin ; ramper dans la boue sous des fils barbelés ; se frotter à des orties de 1,80m…

La bonne nouvelle, c’est que malgré toutes les blessures enregistrées (crises d’hypothermie, fractures, foulures, coupures, etc.), il n’y eut pas un seul mort (mais tout de même 2100 abandons). Les participants de la Tough Guy ne sont pas uniquement soldats, pompiers ou athlètes. On trouve également des milliers de  « civils », qu’ils soient anglais, écossais, américains ou encore allemands, tous en tout cas en mal d’aventures. Et tout ça pour quoi ? Rien, si ce n’est la satisfaction d’avoir survécu et dépassé ses limites. Certains trouvent même le parcours trop sérieux, trop facile. Ceux-là ont une imagination sans limite pour pimenter leur malheur : on rencontre fréquemment des « tough guys » en tutu ou en « mankini » à la Borat, en costume-cravate ou déguisés en superman… Certains se donnent du courage en emmenant leur planche à repasser ou un crocodile gonflable.

Les organisateurs se vantent d’avoir créé le parcours le plus ardu au monde, dépassant même ceux conçus pour les entraînements militaires. Et pourtant, cela partait de bonnes intentions… Avant d’être un génial sadique, Mr Mouse – Billy Wilson de son vrai nom – est un généreux personnage. En 1976, le fermier crée un refuge pour chevaux abandonnés et y emploie des délinquants et des personnes handicapées. Tout cela coûte cher, et Wilson a l’idée de la Tough Guy Competition, à laquelle les participants doivent payer l’inscription (environ 200 euros aujourd’hui).

Aujourd’hui, la Tough Guy mobilise des milliers de participants, des centaines de sauveteurs, des journalistes, du public, et il en existe même une version française, la « Strongman Run » (le site officiel, des photos), qui a lieu en octobre (38 € l’inscription).

On y va ?

A propos de l'auteur

Jika

Je me pose souvent des questions sur tout et n'importe quoi, et c'est d'ailleurs comme ça que j'ai débarqué sur ce site, auquel je participe depuis quelques mois. J'espère vous intéresser en découvrant avec vous les petites histoires qui ont fait l'Histoire, mon péché mignon, ou tout autre sujet qui me parait mériter un article :)
Et si vous êtes réellement fan, je co-gère un autre blog, http://memesprit.fr (ouvert à tous, d'ailleurs !).

4 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.