Joyeux weekend pascal

Pâques approchant, vous avez certainement prévu de vous rendre à la messe comme 6% des Français qui le font tous les dimanches. Et si vous ne l’avez pas envisagé nous vous  conseillons d’y penser, car il est bon de soigner son esprit en lisant Culture générale, mais il faut aussi penser à son âme  ! C’est pourquoi nous vous parlerons aujourd’hui d’un personnage important dans la liturgie catholique : le thuriféraire. Attention, loin de nous l’envie de vous enfumer, mais notre thuriféraire risque de vous encenser car c’est le servant d’autel dont la fonction est de manier l’encensoir.

Utilisé aussi dans la liturgie anglicane, luthérienne et orthodoxe, l’encens qui s’envole en fumée, symbolise la purification et le respect et représente la prière que les fidèles font monter vers Dieu.
Le thuriféraire muni de son encensoir se manifeste plusieurs fois pendant la messe :
Il prend par exemple la tête de la procession au début de la cérémonie et encense l’autel, le cierge pascal et la croix ou tend l’encensoir au prêtre qui va pouvoir encenser l’Évangile avant sa lecture. Il lui arrive aussi d’œuvrer pendant la transsubstantation, qui n’est à confondre avec la transmutation des Power Rangers ou la métamorphose de Goldorak avant de rejoindre sa navette.
Le thuriféraire est parfois accompagné du naviculaire, un autre servant qui s’occupe de porter la navette. Bien entendu, il ne s’agit pas de la sus-citée navette spatiale de Goldorak, mais d’un récipient contenant les grains d’encens.

Au sens figuré, le thuriféraire peut désigner un individu qui défend bec et ongles, qui encense, un homme politique, un écrivain, un savant, une star et rejette les moindres commentaires négatifs et critiques que des détracteurs iniques pourraient émettre. Ce flatteur thuriféraire rappelle ainsi celui qui idolâtrait les dieux en leur offrant de l’encens.

Vous voilà renseigné pour vous rendre à la messe pascale.  Respirez fort, l’encens purifie!

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • L’encens n’est pas qu’un symbole de purification. C’est un agent de purification. L’action de stérilisation de l’encens était bien connu. En cas de contagion on brûlait de l’encens à tour de bras et ce n’était pas que pour implorer la puissance du seigneur.
    A noter que l’encens utilisé dans la religion chrétienne (et donc par nos thuriféraires) a été testé comme légèrement psychoactif 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.