Des cartes qui pensent

Je pense, donc je dessine une carte heuristique !

Créé en 1971 par le psychologue anglais Tony Buzan, voici un outil que le grand public découvre ou redécouvre depuis quelques années. Il s’agit d’un graphique d’aide à la réflexion qui se présente sous forme d’un « soleil » rayonnant. Le sujet étudié se trouve au centre du graphe et chaque rayon représente une idée principale qui se sépare ensuite en idées secondaires, elles-mêmes déclinées en nouvelles idées et ainsi de suite. Ce schéma, pensait Tony Buzan, permettrait de représenter visuellement le développement du cheminement associatif de la pensée.

Mieux vaut un bon dessin qu’un long discours…

Selon Tony Buzan, les méthodes de réflexion et d’écriture habituellement utilisées privilégient certaines capacités de notre cerveau au détriment d’autres. Ainsi, Buzan remarque que l’utilisation des couleurs, de dessins, de liens, de rythmes même sont souvent omis. C’est lors de la rédaction de son « encyclopédie du cerveau et de son utilisation » (An encyclopedia of the brain and its use) qu’il met au point ce qui s’appellera plus tard le« mind mapping ». L’expression française « carte heuristique » est choisie pour garder l’idée de cartographie (map) de la réflexion à laquelle on a ajouté le terme « heuristique » issu du grec « eurisko » qui signifie « je trouve ». Mais on trouve aussi en français « arbre à idées », « schéma de pensée », « carte mentale » et bien d’autres noms encore !

Et alors ce dessin, ça vient !!!…

Une feuille de papier, des crayons de couleurs ou des feutres, ou bien un tableau pour un travail de groupe suffisent. Des logiciels spécifiques existent aussi. On réalise un premier graphe au brouillon en suivant sa réflexion ou celle du groupe. Ce graphe initial sera repris ensuite pour le réorganiser de manière plus lisible et/ou pour le compléter. Ainsi, il évolue, s’affine, se complexifie au cours du travail en s’imprégnant de la personnalité, de la compréhension et de la direction du questionnement de son ou ses rédacteurs.

Dans quels cas s’en servir ?

Différentes applications dans les domaines personnel, éducatif et professionnel peuvent être trouvés aux cartes heuristiques : mémorisation de règles, prise de notes, préparation d’un discours ou d’un exposé, brainstorming, structuration d’un projet, visualisation de réseaux personnels ou professionnels etc…

Aujourd’hui, de nombreuses écoles et entreprises forment les jeunes et les personnels à l’utilisation de la carte heuristique.

Était-ce clair ? Ou faut-il que je vous fasse un dessin ?

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Merci pour ce partage! Ici on utilise la carte mentale en famille et c’est une sacrée alternative pour s’organiser et même pour apprendre ses leçons. Un outil qui devrait faire partie de la vie de tous à mon sens tant il offre un large panel d’utilisations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.