Un marronnier pour un ours

Voyons si vous suivez. Il y a peu de temps, je vous parlais d’un drôle d’animal hantant les journaux ? Vous en souvient-il ? C’était l’histoire d’un ours que l’on pouvait lire dans les encadrés des revues et des journaux. Eh bien aujourd’hui, notre ours pourrait bien croiser un marronnier et se reposer à l’ombre de sa ramure. Pourquoi donc choisirait-il un marronnier pour y faire autre chose que se gratter le dos ? Si notre ours journalistique croisait un marronnier se serait certainement pour y laisser sa patte et sa signature.

Mais qu’est-ce qu’un marronnier ?

L’expression « marronnier » vient d’une tradition qui voulait que tous les ans un article paraissait dans la presse pour évoquer un marronnier à fleurs rouges des jardins des Tuileries fleurissant sur la tombe des Gardes suisses tués lors de la journée du 10 août 1792.

Rôle du marronnier

De nos jours, le rôle du marronnier est de permettre aux médias de rester proches de leurs lecteurs ou auditeurs, mais aussi d’essayer d’en attirer de nouveaux tout en traitant des sujets qui ne risquent pas de les choquer.

Un marronnier pour meubler

Le marronnier est donc un article journalistique au contenu très simple destiné à meubler une période à  l’actualité peu animée. Souvent consacré à un évènement cyclique, le marronnier est en général constitué de sujets simplistes voire “cucul la praline” ! Je vous vois déjà sourire en pensant à tous ces marronniers que les médias vous ont lancé à la tête sans que vous ayez eu l’impression de vous prendre un arbre : le marronnier des soldes, le marronnier de la fête des mères, celui de la rentrée, de la météo, et l’immanquable marronnier de l’ours échappé d’un zoo (ah non, ce n’est pas le mien, il est resté bien sage dans le journal !) etc…

Serpent de mer, marronnier et canard?

Remarquez cela aurait tout aussi bien pu être un « serpent de mer », un autre type d’articles ou reportages non saisonniers concernant des sujets sociétaux, historiques ou même scientifiques et qui revient régulièrement sur le tapis, oups! Je voulais dire: dans votre canard ! Mais cela est encore une autre histoire…

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.